RDC : Félix Tshisekedi reçoit le serment de trois nouveaux juges de la Haute Cour

Les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle ont prêté serment hier mercredi 21 octobre devant le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Ce, en dépit du boycott du FCC de l’ancien président Joseph Kabila et en l’absence des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que celle du Premier ministre.

 

La Cour Constitutionnelle affiche désormais complet et peut connaître des matières de sa compétence. Les trois juges, nommés par ordonnance présidentielle le 17 juillet 2020 ont prêté serment devant le chef de l’Etat au cours de la cérémonie solennelle organisée dans la salle de Congrès du Palais du peuple, à Kinshasa. Kaluba Dibwa Dieudonné, Kalume Yasengo Alphonse et Kamulete Badibanga Dieudonné ont signé le Procès-verbal de prestation de serment par lequel la Cour constitutionnelle affiche complet.

 

Il sied de rappeler que la nomination de ces juges a été très mal vue au FCC dont les hauts cadres affirment n’avoir pas été préalablement informés. Et au cours de l’audience que le président de la République leur avait accordée, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda et celui du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, lui avaient signifié que l’ordonnance portant nomination de ces juges  » n’a pas respecté la Constitution et la loi organique portant organisation, fonctionnement et compétences de la Cour constitutionnelle « . Hier mercredi, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba était également là.

 

Pas besoin d’un dessin pour constater que le président Félix Tshisekedi vient d’engager avec ses partenaires du FCC un bras de fer.

 

En effet, le 17 juillet dernier, le chef de l’Etat avait désigné par ordonnance non contresignée par le Premier ministre trois nouveaux juges à la Cour constitutionnelle.

 

Une cour composée de neuf membres élus pour un mandat de 9 ans non renouvelable. La Constitution prévoit que trois de ces juges soient désignés par le président de la République de sa propre initiative, trois par le parlement réuni en Congrès et trois sont désignés par les membres du Conseil supérieur de la magistrature. Le texte dit encore que la Cour constitutionnelle est renouvelée par tiers tous les trois ans.

 

DIVORCE CONSOMME ?

 

Depuis la prise de ces ordonnances présidentielles, plus rien n’allait entre les deux alliés au sein de la coalition Cach-FCC. Les membres de ces deux plateformes se déchirent sur la légalité de ces ordonnances.

 

Lundi 19 octobre en fin de journée, un communiqué de la présidence de la République annonçait, à la surprise générale du camp Kabila, l’organisation de la cérémonie de prestation de serment des trois nouveaux juges au siège de la Représentation nationale.

 

Ce à quoi vont s’opposer Mabunda et Thambwe indiquant l’impossibilité pour eux d’organiser cette prestation de serment ce mercredi. Dans la foulée, des Sénateurs FCC vont déposer un recours à la Cour constitutionnelle pour qu’elle tranche ce litige. Espérant bloquer la prestation de serment des trois nouveaux juges hier mercredi.

 

Rien n’y fait. Tshisekedi est passé en force. Non sans s’être mis définitivement à dos ses « alliés » de la famille politique de Joseph Kabila. Ces derniers en refusant d’obtempérer aux ordres de la plus haute hiérarchie du pays.

Forumdesas.org/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer