RDC/Élections 2023: «Nous avons déjà mis beaucoup d’argents de côté pour l’organisation des élections» (Nicolas Kazadi)

La patron du circuit financier de la République Démocratique du Congo, Nicolas Kazadi a, ce lundi 13 septembre au micro de Sylvie Bongo, annoncé que le pays a déjà épargné une grande somme d’argent pour l’organisation des prochaines élections. Le Ministre Congolais des Finances a demandé au peuple d’enlever la peur en ce qui concerne la tenue des élections dans l’optique que l’important a déjà été fait.

Nicolas de a indiqué que le gouvernement central n’attend que l’élection du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avec son équipe pour communiquer le montant atteint.

« Je l’ai toujours dit, n’avons pas peur parce qu’on a déjà mis l’argent de côté pour les échéances électorales. Nous avons déjà épargné beaucoup d’argents et n’attendons que l’élection du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avec son équipe pour communiquer le montant» , a-t-il déclaré.

En parlant de ce qui concerne la récolte du montant total couvrant les dépenses de la sensibilisation et des élections, Nicolas Kazadi a fait savoir à son auditoire que le montant global n’a pas encore était récolté mais l’important a déjà été fait. Le pays saura se suffire en ce qui concerne la sensibilisation de la population et l’organisation des échéances électorales.

« il n’y aura aucun problème en ce qui concerne l’argent de la sensibilisation et des élections. Il est important de vous faire savoir que le montant global n’a pas encore été atteint, a-t-il rajouté.

Pour rappel, les opérations combinées de recensement, d’identification de la population congolaise et de l’enrôlement des électeurs ont été évaluées à hauteur de 600 millions USD. Ce chiffre ressort du rapport présenté au premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le mardi 07 septembre dernier, à l’hôtel du gouvernement, par les membres de la Commission Mixte d’Experts conduite par le ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba, sur les opérations d’indentification et de recensement de la population congolaise.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer