RDC : Ce que Félix Tshisekedi a dit aux gouverneurs au sujet de la nouvelle configuration politique

Félix Tshisekedi a expliqué lundi 28 décembre la raison des nouvelles cartes qui se sont dessinées à l’Assemblée nationale après l’éviction du bureau Mabunda. Pour le Chef de l’Etat, il ne s’agit pas d’une stratégie de conquête ou de conservation du pouvoir, mais plutôt, un mode de gouvernance voulu par le peuple congolais.

« La nouvelle configuration politique que nous offre l’Assemblée Nationale, n’est pas un fait de hasard, pas plus qu’elle n’est un arrangement ou une quelconque stratégie de conquête ou de conservation de pouvoir, mais elle est l’expression profonde d’un peuple qui demande d’être gouverné autrement. Un peuple uni par le sort, le même, qui choisit l’unité pour relever des défis communs après plusieurs sacrifices communs », a expliqué Félix Tshisekedi aux gouverneurs des provinces.

Ainsi, demande-t-il aux chefs des provinces, de travailler en faveur de leurs administrés dans le cadre de l’Union sacrée.

« Il est donc de votre devoir de rassembler toutes ces ressources humaines disponibles dans toutes leurs diversités, et de travailler en synergie. L’union recherchée depuis longtemps et obtenue par la détermination de ce peuple doit être mise à profit. Ça ne doit pas être une fin en soi mais une rampe de lancement », a recommandé le Chef de l’Etat.

Après près d’un mois des consultations des couches socio-politiques congolaises, Félix Tshisekedi a annoncé la fin de la coalition FCC-CACH formée depuis deux ans avec son prédécesseur Joseph Kabila. Il a annoncé la nomination d’un informateur en vue d’identifier une nouvelle majorité. Un gouvernement dit d’Union sacrée sera mis en place dans les jours qui viennent. 

Actualité.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer