Olympique de Marseille : « À Kinshasa, on m’appelle Bakagoal. C’est le surnom qui m’a suivi toute ma carrière ! » Cedric Bakambu en conférence de presse

Cedric Bakambu nouveau recru de l’Olympique de Marseille, a été officiellement présenté ce vendredi en conférence de presse devant les journalistes. L’attaquant Congolais de 30 ans était accompagné lors de la conférence de presse de son nouveau président Pablo Longoria et son nouvel entraîneur Jorge Sampaoli.

Cedric Bakambu s’est confié devant les journalistes lors de sa présentation officielle

Tout le monde attendait son numéro habituel (17) qui l’a toujours endossé notamment lors de son passage à Sochaux, Villareal ou encore à Beijing Guoan

« Hier, on m’a proposé des numéros. On m’a dit de choisir. Le 13, c’est le premier qui est sorti de la liste. Hier, on était le 13, on est dans le 13 (Bouches-du-Rhône)… J’ai dit let’s go, je suis un joueur d’instinct! » Cedric Bakambu aux journalistes

L’attaquant Congolais s’est également exprimé sur ses objectifs à l’OM

«Je suis Africain, Congolais. On sait que l’OM en Afrique c’est quelque chose d’immense. J’ai grandi en France, j’ai vécu à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) donc je sais ce que signifie l’OM à l’échelle nationale. Mes objectifs pour la fin de saison, c’est d’apporter ma pierre à l’édifice. Je suis attaquant donc mon rôle c’est de marquer, j’espère pouvoir marquer un maximum de buts et aider l’équipe à attraper les objectifs convoités, en toute modestie», a-t-il déclaré

L’origine de son surnom  » Bakagoal « 

 » Vous savez comment on m’appelle à Kinshasa ? On m’appelle Bakagoal ! C’est le surnom qui m’a suivi tout au long de ma carrière. » Bakambu aux journalistes en conférence de presse.

Bakambu le type d’attaquant ideal que l’OM a jeté son devolu

« Absolument pas. On avait besoin de ce type de profil. À Bursaspor, Cédric a évolué à gauche, en Espagne aux côtés de Soldado comme deuxième attaquant, ou encore avec Leo Baptistao en soutien… En équipe nationale, il tourne autour de Mbokani. Il offre beaucoup de solutions individuelles, c’est un profil très difficile à trouver dans le marché actuel. » Pablo Longoria le président de l’OM devant la presse.

Cédric Bakambu : « Pour mes qualités, on va dire que je suis un attaquant rapide, qui aime la profondeur, la verticalité. Après des défauts on en a tous, je sais que j’ai quelques points à travailler, je sais que je ne suis pas non plus le meilleur attaquant du monde mais voilà, j’ai confiance et moi et j’espère apporter toutes mes qualités au profit du collectif ». Avant d’ajouter

« J’ai eu déjà le coach au téléphone à deux reprises. Je vais vous le dire comme je le lui ai dit : peu importe la position dans laquelle il va m’utiliser, le plus important c’est que l’équipe performe, que Cédric Bakambu performe. Je vais mettre mes capacités à fond au service du collectif ».

Comprenez-vous qu’il y ait des doutes car vous sortez de quatre saisons en Chine ?

Bakagoal : « C’est normal d’avoir des doutes, personne ne fait l’unanimité. J’ai eu la chance d’évoluer en Ligue 1 je sais que c’est un championnat très difficile, de très haut niveau. C’est regardé. Quand j’étais en Chine ou en Espagne, j’ai vu que la Ligue 1 était un championnat respecté. Aujourd’hui j’y suis, je vais mettre toute mon énergie et tous mes efforts pour pouvoir y performer ».

leopardsportafrique.com

vous pourriez aussi aimer