Nord-Kivu : « Les jeunes doivent se ranger en ordre de bataille pour faire échec à la résurgence de la rébellion du M23 » (Kibira Ndoole)

Le Président du conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu appelle à la mobilisation populaire pour faire échec à la résurgence de la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23).

Appel lancé ce mercredi 30 mars 2022 en ville de Goma. Guy Kibira Ndoole pense que la résistance populaire reste la seule solution pour faire face aux « envahisseurs du M23 et leurs alliés ».

« Je suis en train d’appeler à la mobilisation de toute la jeunesse pour la résistance contre le M23. Le deuxième message, c’est de refuser toute sollicitation pour intégrer ce groupe armé. Mais également, de faire en sorte que les informations en leur possession soient partagées avec les autorités politico-administratives, à temps réel, pour qu’elles prennent des dispositions pour les sécuriser. Nous osons croire qu’en faisant ainsi, nous aurons fait preuve du patriotisme, nationalisme contre tous ceux qui envient notre pays et qui nous imposent des guerres injustes pour profiter de cette situation dans le but d’exploiter illégalement les richesses de la province du Nord-Kivu », a exhorté le Président du conseil provincial de la jeunesse du Nord-Kivu.

S’adressant à la jeunesse Rwandaise, Guy Kibira Ndoole l’appelle à éviter de tomber dans le piège des politiciens, en refusant tout enrôlement dans les rangs du M23.

Dans un communiqué publié dans la soirée de lundi 28 mars, le porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu a accusé l’armée Rwandaise de soutenir la rébellion du M23 qui a mené des attaques contre plusieurs positions de l’armée en territoire de Rutshuru, la nuit de dimanche à lundi dernier. Ces accusations sont rejetées par le Rwanda qui nie son soutien au Mouvement du 23 Mars.

Origène/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer