Nord-Kivu : Bunagana passe sous le contrôle de M23

La cité de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) est passée, depuis ce lundi matin 13 juin, sous contrôle du M23 .

Les Forces armées de la RDC (FARDC) se seraient retirées ce matin sans combat de Bunagana, cité frontalière de l’Ouganda, rapportent des sources locales et militaires.

Elles ajoutent que les forces loyalistes ont traversé en Ouganda avec tout leur armement.

Mais les FARDC n’ont pas encore confirmé ce retrait.

Son porte-parole, le lieutenant-colonel Njike Kaiko, affirmait ce lundi matin que l’armée maintient ses positions.

Cependant, d’autres sources militaires crédibles à Rutshuru, indiquent que les FARDC auraient reçu l’ordre de se retirer de Bunagana.

Cette situation selon certaines sources a accrue la panique des populations qui ont fui la cité.

Le même mouvement des populations a aussi été signalé vers Tshengerero et Kabindi, à l’ouest de Bunagana. Ces populations ont pris le chemin vers Rutshuru-centre.

Ce même lundi, d’autres combats ont été signalés autour de 8 heures locales, vers Bikenge, entre les groupements Jomba et Kisigari.

Par ailleurs, une concentration des combattants présumés du M23 est signalée dans le territoire de Nyiragongo, vers la frontière avec le Rwanda.

Ce qui a contraint, depuis ce lundi matin, plusieurs habitants des villages Kabagana et Kasizi du groupement Buhumba à fuir leurs milieux.

Les combats ont opposé, toute la journée de dimanche 12 juin, les FARDC au M23 dans la zone de Bunagana avant une accalmie tard dans la nuit.

Acturdc.com