Molendo aux cadres des Affaires foncières du Kongo Central : « Aucune pratique contraire à l’éthique professionnelle ne sera tolérée »

Le ministre des Affaires foncières, Aimé Sakombi Molendo, a clôturé, ce mardi 24 août 2021, à Matadi, un séminaire-atelier de renforcement des capacités des cadres de l’administration foncière du Kongo Central.

Il a, dans son mot, affirmé qu’aucune pratique contraire à l’éthique professionnelle ne sera tolérée. Le coulage des recettes seront réprimés avec la dernière énergie, a-t-il prévenu.

« Croyez-moi, les mécanismes de suivi et de contrôle seront particulièrement durcis et aucune pratique contraire à l’éthique professionnelle ne sera tolérée. Les impaires administratifs et surtout le coulage de recettes seront réprimés avec la dernière énergie », a dit le ministre Molendo.

L’heure est à la rigueur

À l’occasion, le ministre des Affaires foncières a affirmé que l’heure est à la rigueur professionnelle dans l’application des prescrits du travail. Il a insisté sur le respect scrupuleux des dispositions relatives à la bancarisation des transactions foncières et immobilières de valeur égale ou supérieure à l’équivalent en francs congolais de 10.000 de dollars américains et des mesures d’encadrement qui la sécurisent.

7SUR7

Le ministre des Affaires foncières a, par ailleurs, encouragé les membres de son administration, en passant par le secrétaire général, à matérialiser la triptyque, « la terre pour nous unir et non pour nous diviser, la terre pour nous enrichir et non pour nous appauvrir et la terre pour le développement et non pour nous insecuriser ».

Les recommandations

Au terme de 4 jours d’intenses travaux, les participants à ce séminaire ont formulé six recommandations, à savoir : 

– Améliorer les capacités et la compréhension dans l’application de la loi foncière, ses mesures d’exécution et l’application parfaite de la loi portant statut du personnel de carrière des services publics de l’Etat ; 

– Harmoniser et mettre en place un système uniforme de taxation et des calculs des recettes ; 

– Identifier et cerner les faiblesses dans le traitement des dossiers et formaliser les étapes de procédure dans l’établissement des titres ;

– Mettre en pratique les dispositions des arrêtés interministériels ainsi que les textes réglementaires existants ; 

– Harmoniser et uniformiser le traitement des dossiers dans toutes les circonscriptions foncières et ;

– Interpeler le sens de l’éthique et déontologie professionnelle 
avec le souci d’améliorer l’image de l’Administration foncière, chacun à son niveau de responsabilité. 

« Considérant la qualité des échanges, la volonté des formateurs et la quintessence de chacune de leurs communications, je suis persuadé que ces travaux feront date. Je vous exhorte tous de privilégier l’application sans faille de tous les acquis de ce séminaire-atelier pour changer fondamentalement l’administration foncière du Kongo Central et lui insuffler une nouvelle dynamique », a éxhorté le ministre Molendo Sakombi.

Ce séminaire qui intervient après celui de Lubumbashi, visait à améliorer sensiblement la gouvernance et l’Administration foncière à travers la RDC.

7sur7.cd



vous pourriez aussi aimer