LUCHA/Haute Cour de Justice : ” Il y a une apparente bataille entre Kabila et Tshisekedi.”

Les récentes nominations des juges constitutionnels par le Président Félix Tshisekedi sont en totale contradiction juridique , accuse le FCC qui campe sur sa position de les voir être rapportées.

La Lutte pour le Changement ( LUCHA) qui décrie les tensions récurrentes au sein de la coalition au pouvoir, estime que les intérêts égoïstes de deux plus grands partenaires de la coalition passeraient avant le salut du peuple ou l’État de droit.

” Il y a une apparente bataille ouverte entre Kabila et Tshisekedi pour le contrôle de la cour constitutionnelle. Le premier veut la maintenir à son service , le second veut la mettre à son service. Aucun de deux n’a à cœur le salut du peuple ou l’État de droit.”

Par ailleurs, la LUCHA affirme qu’elle aurait soutenu Félix-Antoine Tshisekedi s’il s’attachait à redonner par exemple à la justice à son indépendace en lieu et place d’essayer de la caporaliser à son tour.

Pour l’heure , selon des sources de la présidence, les magistrats contestés prêteront serment devant le Chef de l’État dans les tout prochains jours.

La dernière rencontre institutionnelle entre Félix Tshisekedi , Jeannine Mabunda et Alexis Thambwe Mwamba pour essayer de calmer le jeu n’avait visiblement résolu la question quant à l’interprétation juridique des nominations des juges à la cour constitutionnelles pour lesquelles le statu quo semble demeurer.

Face à l’intransigeance de Félix Tshisekedi, Jeannine Mabunda et Alexis Thambwa Mwamba jouent bien le jeu. Les deux ultra Kabilistes attendent sans doute le président de la République au tournant. Au cœur de leur entretien mardi à la cité de l’OUA, ils ont eux aussi rappelé leur attachement aux textes.

Il sied de rappeler que les ordonnances présidentielles du 17 juillet faisant nommer et permuter les juges de la haute cour de justice ont été déclarées ” anti-constitutionnelles ” par le camp de Joseph Kabila , car n’ayant pas suivi les procédés légaux alors que le camp Tshisekedi soutient le contraire.

24h.CD/acturdc.com

 

vous pourriez aussi aimer