Lubumbashi : Plus rien ne va !

Depuis de semaines la ville de Lubumbashi fait face à une insécurité presqu’incontrâle. Après plusieurs cas de vols armés enregistrés dans la ville, les autorités provinciales ont tenté de riposter à ce fléau, mais sans véritable résultat. Les bandits ne reculent devant rien du tout…

La nuit de jeudi 21 à vendredi 22 mai 2020 a été cauchemardesque pour les habitants du quartier Kilobelobe, dans la commune Annexe, l’une des plus criminogènes de Lubumbashi. Des balles ont retenti de 1h à 4h du matin pendant que plusieurs maisons étaient visitées par des bandits à mains armées en uniforme.

Vers 5h du matin lorsque les habitants ont essayé de se secourir les uns les autres, un policier a été appréhendé par un groupe des jeunes du quartier. Celui-ci
se dirigeait vers le quartier Six par un raccourci. Selon eux, il serait le même qui aurait tiré sur un enfant dans la nuit de 07 au 08 mai dernier. Tabassé à mort, le policier a finalement été brûlé vif par les habitants du quartier Kilobelobe. Un de ses camarades appréhendé par les jeunes du coin a également été copieusement battu mais sauvé de justesse par l’intervention de la police.

Excédé par cette insécurité persistante dans la ville et dans le quartier, une délégation des jeunes gens se sont décidés de rendre visite au gouverneur de province. Reçus par Jacques Kyabula ce vendredi, ils ont manifesté leur mécontentement et l’autorité provinciale a fait la promesse de mobiliser tous les moyens à sa disposition pour restaurer la sécurité dans le quartier Kilobelobe.

Lubumbashi reste la cible des bandits armés. Aucun coin de la ville n’est épargnée par cette nouvelle forme d’insécurité. Jacques Kyabula décidait récemment de remplacer le ministre provincial de l’intérieur et sécurité dans le but de trouver des nouvelles stratégies de lutte contre la criminalité vols armés à Lubumbashi. Rien ne semble évoluer positivement, jusque-là.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer