Lubumbashi : l’UDPS et Ensemble pour la République à place de la poste pour un rendez-vous de la mort ce vendredi

Alors que le climat de cohabitation politique devient de plus en plus maussade et ténébreux entre l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et l’Ensemble pour la République, les deux grands partis de la RDC ont pris l’initiative d’engager la puissance de la masse en organisant un rendez-vous qui annonce un bain de sang, ce vendredi 14 octobre prochain à la place de la poste.

En effet, l’UDPS qui avait prévu de commencer sa marche du vendredi 14 octobre prochain à la place de la poste à partir de 08h pour exiger au parti de Moïse Katumbi de quitter l’Union Sacrée pour la Nation (USN) s’est vu rejoint par l’Ensemble pour la République venu défendre son honneur. Pour le parti de l’homme de Kashobwe, la riposte sera à la hauteur de la provocation. Tous dans les rues, les deux partis politiques préparent déjà leurs membres à la révolte.

Pour l’UDPS Lubumbashi et le président de la Ligue des jeunes Danny Kabongo, Moïse Katumbi et son parti doivent quitter l’Union Sacrée pour la Nation. Et dans la foulée, le parti présidentiel demande à tous les membres de l’E.R qui occupent des postes étatiques de démissionner d’autant plus qu’ils jouent le jeu de l’opposition. Pour l’UDPS, le divorce est déjà consommé.

Pour Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, tout celui qui se lève contre le Charman ne mérite aucun respect et doit être traité selon ses agissements. Le parti promet des actions à la hauteur de la provocation. Le meeting du vendredi 14 octobre 2022 sera un moyen de ranimer la flamme dans le cœur de chaque membre afin d’optimiser les performances sur les terrains.

Notons que le ministre provincial de l’intérieur Erick Muta a indiqué avoir interdit la tenue des grandes manifestations politiques sur toute l’étendue de la province du Haut-Katanga. Pour lui, les forces de l’ordre seront présents afin de sanctionner tous les contrevenants.

Gaël Hombo/acturdc.com