Lubumbashi : La pénurie du carburant fait augmenter le prix du transport en commun

La ville de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, connaît depuis près d’une semaine une pénurie d’essence. Cette situation a occasionné un désordre dans le secteur de transport, ayant poussé l’autorité urbaine à revoir à la hausse les prix du transport dans la capitale du cuivre, ce lundi 19 septembre dernier.

En effet, il ressort de la séance de travail entre la mairie de la ville et la commission de transport, la nouvelle structure de prix pour la ville de Lubumbashi, conformément au communiqué signé il y a peu par le ministère de l’économie nationale.

« Conformément au communiqué signé par le ministère de l’économie, un litre d’essence est passé de 2.495 à 3.345 franc et le litre de mazout de 2.495 à 3.335 franc soit une augmentation pour l’essence de 34 % et pour le mazout de 33,6 %, dont la moyenne est de 33, 8 % comme coefficient d’augmentation », indique la commission de transport de la ville de Lubumbashi.

Selon cette commission, le tarif du prix de transport dans la ville de Lubumbashi est divisé en 4 groupes à savoir :

Le groupe A plus au moins 5 kilomètres, centre-ville Matshipisha, centre-ville kenya, centre-ville tabac congo. Ainsi, la course qui revenait à 415 franc passe désormais à 600 FC, pour le taxi qui était à 692 Fc, il passe à 925 Fc arrondi à 1000 FC.

Pour le Groupe B, à plus au moins 7 kilomètres, centre-ville Katuba, centre-ville Ruashi, centre-ville Kasapa, pour le Taxi bus, l’ancien prix qui était 553 FC est passé à 750 FC, pour le Taxi le prix de 829.8 FC est passé à 1200 FC par course.

Dans le groupe C, pour le 12 Kilomètres, du centre-ville vers joli site, terminus golf le battant, la course de 829.8 Fc est passé à 1200 FC.

Pour finir avec le groupe D, de plus au moins 25 Kilomètres à savoir golf vers Texaco, katuba vers Texaco, katuba vers Kasapa, la course de 1.383 Fc est passé à 2000 Fc.

Signalons que, ces réajustements des prix de transport en commun sont justifiés par la pénurie du carburant observée ces derniers temps en RDC, suite à la crise Russo-Ukrainienne, selon le gouvernement de la République.

Yabisonews/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer