les propriétaires et locataires de la cité du fleuve saisissent Tshisekedi pour mettre fin à « l’esclavagisme moderne et le calvaire » dont ils font face

Les propriétaires et locataires de la cité du fleuve ont saisi le président de la république Félix-Antoine Tshisekedi quant à la situation qui prévaut dans ce quartier moderne situé à Kingabwa, dans la commune de Limete. Dans son courrier, le président de la délégation syndicale a fait l’état de lieu de cette cité et dénoncé plusieurs manœuvres du promoteur, M. Choudury qui, en collaboration avec certains services de l’Etat clochardisent les citoyens qui y vivent.

Selon Serge Kasanda, M. Choudury, gérant de la société Hawkood properties Congo SARL et Multiplay a tout vendu dans la cité avant sa fuite mais continue de détourner l’argent des contribuables grâce à son « réseau mafieux ».

« Les propriétaires paient leurs contributions à un syndicat illégal, forcés ainsi par les méthodes d’intimidation, de chantage, auxquelles monsieur Choudury recourt, de convenance avec certains services véreux cités ci-haut. L’argent payé par les propriétaires et locataires pour leurs biens communs est utilisé pour arroser tous les services véreux précités et le reste d’argent est envoyé à Choudury à l’étranger où il se trouve, au point qu’à ce jour la cité du fleuve se retrouve avec les factures d’électricité de plus de 100 000 000 USD impayées. L’eau servie aux résidents de la cité du fleuve est impropre à la consommation, en appui le rapport de l’OCC et la SNEL », dénonce la délégation syndicale dans cette correspondance adressée au Chef de l’Etat.

Sur ce, ces congolais sollicitent « l’implication personnelle du Chef de l’Etat pour aider à mettre fin à cet esclavagisme moderne et calvaire dont fait l’objet les propriétaires de la cité du fleuve ».

m
m
m

Actualité.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer