« Les occupants illégaux des immeubles de l’État sommés de quitter sans délai » (Muabilu)

Les jours de tous les résidants « irréguliers et indélicats » dans les immeubles publics sont désormais comptés. C’est en tout cas, en substance, ce que dit un communiqué du mnistère de l’Urbanisme et Habitat publié à l’issue d’une réunion de la Commission d’identification immobilière des maisons, appartements, locaux et biens-fonds du domaine privé de l’État.

On y lit, par exemple, en guise de rappel, que « le délai leur accordé pour libérer les unités de logement de l’État qu’ils occupent, était arrivé à terme ».

Sur ce, « le ministre de l’Urbanisme et Habitat, qui n’entend pas recourir à une solution extrême pour récupérer ces biens, compte sur la bonne foi de chacun pour quitter les lieux sans atermoiements », indique encore le communiqué.

« Faute de quoi, l’État usera de toutes les prérogatives exorbitantes de puissance publique pour rentrer dans ses droits. Le présent communiqué vaut dernière mise en demeure pour que nul n’en prétexte ignorance », prévient-on./mediascongo.net

vous pourriez aussi aimer