Le classement des Universités n’a rien à voir avec la formation

Depuis le début de la semaine , le débat sur le classement des meilleures Universités en Afrique fait rage. Selon divers classements, la RDC n’aligne aucune Université parmi les 200 meilleures en Afrique. Ce que ne comprend pas certains Congolais. Pour eux , il s’agit d’une baisse de la qualité de la formation au sein des Universités Congolaises. Selon U.S. News , le classement des meilleures Universités dans le monde n’a rien à voir avec la qualité de la formation.

Pour the U.S. News , le classement des Universités se base sur 13 critères. Et chaque critère a une cotation. Ainsi en additionnant le score réalisé par chaque Université, l’on peut arriver à les classer. Voici les 13 critères : d’abord, il y a la réputation de la recherche. Cette réputation doit être mondiale et régionale. Les deux critères ont chacun 12, 5 %. Six critères se rapportent aux publications et articles. Ainsi il y a par exemple le nombre des publications et d’articles, la notoriété de ces publications . Ceci fait un total de 42, 5% points .

En plus de ces critères il y a également la publication des livres avec un score de 2,5 %. Les citations et leur impact normalisé 17, 5%. Le nombre des conférences organisé par l’Université à 2, 5 % de score. Et enfin la collaboration internationale – par rapport aux pays 5 % et coopération internationale 5%. Ce qui fait un total de 100 %.
La recherche pas subventionnée

Il faut dire qu’un grand nombre de ces critères ne sont pas remplis par les Universités en RDC. C’est le cas de l’Université de Lubumbashi. Professeur Julien Lwamba de l’Université de Lubumbashi à la Faculté d’Agronomie explique qu’il n’y a pas des financements pour les recherches. « La recherche n’est pas financée , la recherche n’est pas appuyée, la recherche n’est pas subventionnée, dit-il. et de continuer : « Il y a un financement qui devait appuyer la recherche mais qui n’arrive pas . Conséquence, c’est comme si l’on freine la recherche . Et en même temps l’on freine les publications. Car il y a beaucoup de jeunes assistants qui font des recherches et qui ont des publications en attente , mais ne savent les publier », explique-t-il encore.

Julien Lwamba se rappelle qu’il y a un temps l’UNILU privilégiait les recherches. » Il y a quelques années, il y avait une bonne politique qui avait été mise en place par le recteur Chabu Mumba, . IL s’agissait d’encourager les publications scientifiques. Car c’est par rapport à ce critère que les Universités sont classées. Mais aussi, dans quelle revue scientifique ou vous l’avez fait. Ainsi à l’époque les professeurs recevaient des primes pour leurs publications. . Ainsi il y avait un engouement vers les productions scientifiques. Ce qui avait fait que l’Université de Lubumbashi était la première en RDC . Cet élan a connu un relâchement sérieux ». .

Il faut dire que les Universités de la RDC besoin d’appui dans ce sens. C’est ainsi que les Etats généraux de l’Enseignement Supérieure et Universitaire ont mis un accent sur cette question. l’une des recommandations est le financement des Recherches./mediascongo.net