L’armée prévient : « Nous voulons les contraindre à se rendre ou à les neutraliser et nous en avons les moyens », (Gen. Kasonga)

Le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole des Forces Armées de la RDC, et le colonel Pierrot Mwana Mputu, porte-parole de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont tenu à Kinshasa une conférence de presse conjointe au sujet de l’état de siège proclamé par le président Tshisekedi.

Prenant la parole, le porte-parole de l’armée a rassuré que les FARDC sont au service de la population de la République démocratique du Congo. 

Dans la foulée, le général Léon-Richard Kasonga a affirmé que l’armée congolaise a la capacité de neutraliser toutes les forces négatives qui créent la terreur au sein des populations civiles dans l’Est du pays.

« Nous sommes au service du peuple et nous sommes dans l’obligation de respecter les droits de l’homme, le droit humanitaire international et les règles d’engagement comme la gestion des rendus (…) Nous voulons les contraindre à se rendre ou à les neutraliser et nous en avons les moyens. Les résultats c’est la paix, c’est la tranquillité », a indiqué le porte-parole de l’armée. 

Pour rappel, l’état de siège proclamé par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, va durer 30 jours. Pendant, cette période, ce sont les militaires ou les policiers qui auront le contrôle de ces deux provinces. 

7sur7.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer