La Rdc et le Burundi s’accordent à mettre en place un plan opérationnel conjoint de neutralisation des groupes armés

C’est à travers un communiqué publié le 05 octobre dernier sur la fin de la deuxième session de la consultation ministérielle bilatérale sur la paix et la sécurité entre la Rdc et le Burundi, il a été convenu de la mise en place d’un plan opérationnel conjoint de neutralisation des forces négatives qui sèment la terreur dans la partie est.

D’après ce communiqué, il était question de mettre en place un plan opérationnel conjoint de neutralisation des forces négatives et autres groupes armés déstabilisant nos deux pays, notamment en organisant des patrouilles coordonnés de part et d’autre de notre frontière commune, comme on peut le lire dans ce message.

Il était aussi question d’établir un mémorandum d’entente sur le renforcement et le maintien de la paix et de la sécurité sur la frontière commune entre le Burundi et la Rdc.

Par ailleurs, ils se sont encouragés d’échanger les informations de renseignements entre leurs forces armées.

En outre, encourager l’échange d’information et de renseignements entre les Forces de défense et les services de sécurité en particulier sur la sécurité transfrontalière : impliquer les forces de la Marine de nos deux pays dans le contrôle du Lac Tanganyika par des patrouilles.

Il sied de noter que cette deuxième session de la consultation ministérielle bilatérale a eu lieu à Bujumbura.

La partie congolaise a été représentée par Marie Tumba Nzeza et celle du Burundi par Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères et Coopération au développement.

Digitalcongo.net/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer