« La RDC devra s’approprier les outils de sa souveraineté », Claudel Lubaya

Considéré comme la plus grosse escroquerie au plus haut sommet de l’État par plusieurs mouvements acquis au changement et à la démocratie, le contrat de passeport Biométrique entre la RDC et la firme Belge Semlex a, longuement, défrayer la chronique. Si la République Démocratique du Congo a décidé de ne pas reconduire le contrat avec Semlex, il y a bien d’autres marchés sur lesquels l’État devra avoir une emprise.

Pour le député national élu de Kananga dans la province du Kasaï-central, Claudel Lubaya, le gouvernement Congolais ne devra pas s’arrêter seulement au contrat Semlex; un deal de livraison de passeports biométriques qui expire en juin prochain. Il faudra que la RDC s’approprie les outils de sa souveraineté nationale.

« Après le scandale Semlex, la RDC devra s’approprier les outils de sa souveraineté : passeport, carte d’identité, permis de conduire, plaque d’immatriculation, etc. Rien ne justifie que cela soit laissé par accointances politiques à des firmes obscures qui ruinent le pays et rançonnent le peuple » , écrit Claudel Lubaya.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer