la Jeunesse Kabiliste prête à assiéger le Conseil d’Etat

Après leur marche de samedi dernier dispersée par les éléments de la police, la Jeunesse Kabiliste Asbl a vite pansé ses blessures et a décidé d’utiliser une fois de plus le langage de la rue ce mercredi 18 novembre 2020, toujours pour exiger le respect de la Constitution. Cette marche s’inscrit dans la logique de sa campagne «ne viole pas ma Constitution, elle est sacrée, je la défendrai jusqu’au sacrifice suprême». A l’issue de cette marche, les membres de la Jeunesse Kabiliste assiégerons le Conseil d’Etat où ils vont sans doute présenter leurs désidératas à cette haute instance judiciaire de l’ordre administratif de la République.

«Tous au Conseil d’Etat ce mercredi 18 novembre pour dire non aux violations intentionnelles de la Constitution», a déclaré dans un communiqué rendu public le mardi 17 novembre, le représentant du haut conseil de la Jeunesse Kabiliste Asbl, Me Popol Badgegate Masodi, qui appelle le peuple congolais de tout bord à cette marche, du reste, pacifique.

Le Coordonnateur Jeunesse Kabiliste a fustigé l’intervention de la police nationale ville de Kinshasa qui a fait usage de tir à gaz lacrymogène et autres actes de brutalité pour disperser la marche initiée par cette structure de soutien à l’ancien Président de la République Joseph Kabila.

Aussi, a-t-il décrié la discrimination de la part des autorités politico-administratives du gouvernement provincial de Kinshasa sur la gestion de la marche que devrait organiser la jeunesse Kabiliste.

Il sied de rappeler qu’à l’issue de la rencontre avec le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, le vendredi 13 novembre dernier, la marche projetée par la Jeunesse Kabiliste Absl le samedi 14 novembre 2020 pour exiger le respect de la Constitution a été renvoyée au mercredi 18 novembre, étant donné que l’itinéraire prévu par cette structure était le même que celui l’UDPS.


La Prospérité / mediacongo.net/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer