Kinshasa : L’opposition boycotte la décision de Ngobila et maintient sa marche pour ce samedi

Après la réunion avec le gouverneur de Kinshasa, ce jeudi 11 mai 2023, l’opposition congolaise maintient sa marche prévue, le 13 mai prochain, dans la capitale de la RD Congo.

Selon Devos Kitoko, secrétaire général du parti politique ECIDé de Martin Fayulu, la marche est maintenue et quiconque va s’opposer à cette initiative va supporter les conséquences de ces actes.

« Nous avons écrit, depuis deux semaines, à l’autorité urbaine pour l’informer de l’organisation par nos 4 partis pour notre marche du 13 mai 2023 à 08h00. Une semaine après nous avons écris une deuxième lettre à l’autorité urbaine pour rappeler à son intention que conformément à la constitution 72 heures après la lettre formation, il y a une prise d’appel automatique et qu’on sollicitait une séance de travail pour discuter des modalités d’encadrement et de sécurisation des marées humaines qui vont se déployer samedi lors de notre marche », a déclaré Devos Kitoko après la réunion avec Ngobila.

Et de poursuivre : « Alors, le gouverneur nous a reçus et après discussion, nous avons confirmé que le samedi 13 mai 2023, nous allons marcher pour dire non à la vie chère et à la misère de notre peuple, pour dire non à la fraude électorale et processus électoral chaotique, pour dire non à l’insécurité grandissante dans toute la RDC. Donc, l’appel est lancé à la population Kinoise de venir nombreuse et quiconque va s’opposer à la volonté de notre peuple de manifester pour protester contre la vie chère, contre l’insécurité et contre le processus électoral lui-même va supporter les conséquences de ces actes ».

À en croire le secrétaire général du parti politique de Martin Fayulu, les itinéraires sont également maintenus.

D’après lui, cette marche sera aussi une occasion pour Katumbi, Matata, Fayulu et Sesanga de fixer la suite des événements, car ces activités sont « continues ».

Il faut noter que l’autorité urbaine a renvoyé la marche au 18 mai prochain pour des raisons sécuritaires.

actu30

vous pourriez aussi aimer