Kasaï-Oriental : après le secrétaire exécutif, un autre cadre d’Ensemble pour la République démissionne

Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, traverse une des périodes les plus sombres depuis son lancement. Depuis peu, on assiste à des démissions en cascade au sein de ce parti.

Plusieurs cadres et des membres ont décidé de quitter ce parti et parmi les raisons évoquées, il y a surtout le non respect des textes régissant le parti.

Quelques jours après la démission du secrétaire exécutif en charge de la mobilisation et implantation de l’ensemble pour la République/Kasaï Oriental, Christian Tshamala, c’est au tour d’un autre cadre de la même fédération de plier bagage.

Il s’agit de Léon Tshimanga, coordonnateur provincial adjoint en charge de relations avec les organisations de la société et partis politiques de l’Ensemble pour la République dans la province du Kasaï Oriental.

Dans une correspondance adressée au Secrétaire Général du parti, Léon Tshimanga annonce son départ du parti.

Il justifie sa décision par l’indifférence de la hiérarchie de leur parti politique » face aux propos haineux tenus par la députée Munongo contre les Kasaïens vivant dans la région du Katanga.

« J’ai pris en toute liberté, la décision de démissionner de mes fonctions ci-haut indiquées au sein du parti et de quitter par conséquent ce dernier et ce, après avoir constaté que la hiérarchie du parti n’a aucunement pris position de manière officielle, pour se désolidariser des propos haineux et séparatistes tenus dernièrement par madame Munongo, cadre du parti envers le peuple venant du Kasaï pour habiter le Katanga », peut-on lire dans sa correspondance.

Cette démission intervient après le départ des plusieurs cadres dans la province du Kasaï Oriental, il s’agit notamment de : Christian Tshamala et Ben Nyamabu Mbuyi, respectivement secrétaire exécutif en charge de la mobilisation et implantation et président de la ligue de jeunes de l’ensemble pour la République.
Jusqu’à présent, le parti n’a pas encore réagi officiellement à ces départs

Roger AMANI