Kagame est un mercenaire des occidentaux (Corneille Mulumba)

Coup de colère de Corneille Mulumba, membre fondateur de l’Udps. Il invite les Congolais à s’attaquer désormais aux patrons de Kagame, véritables procureurs de la guerre.

Dans une tribune publiée dimanche soir, le fondateur Corneille Mulumba qui soutient la marche de colère programmée par les forces vives de la République démocratique du Congo le 30 juin 2022 contre l’agression rwandaise, estime que « l’heure est venue de donner un avertissement sans équivoque aux dirigeants des pays occidentaux, particulièrement ceux des Etats-Unis et de la France, ainsi qu’aux multinationales qui arment, financent, et soutiennent le régime dictatorial et sanguinaire de Paul Kagame ».

Paul Kagame est le chef d’un régime mercenaire, qui roule contre les intérêts de l’Afrique et du Congo

Le membre fondateur du parti présidentiel fait observer quelques réalités géostratégiques de la région des Grands lacs africains et relève, au passage, que « tout le monde sait que Paul Kagame, avec son pays aux dimensions lilliputiennes et très pauvre, n’a aucun moyen de faire la guerre à la géante et peuplée République démocratique du Congo ». Pour Corneille Mulumba, « Paul Kagame est donc le chef d’un régime mercenaire, qui roule contre les intérêts de l’Afrique toute entière, en général, et ceux du peuple congolais, en particulier ». Ce coup de colère s’oriente vers l’élite congolaise et toutes les forces vives de la RDC à qu’il demande de se lèver comme un seul homme, ce 30 juin 2022, lors « des marches géantes de colère dans tous les chefs-lieux de province, en lieu et place des défilés traditionnels », pour dit non à la balkanisation et à l’impérialisme.

Pour ce faire, des délégués des partis politiques (toutes tendances confondues), des organisations non-gouvernementales, des syndicats, des instituts supérieurs, des universités, et même des écoles secondaires, des organisations des jeunes, des organisations des femmes, des confessions religieuses, des organisations professionnelles, des musiciens, des comédiens, etc., sont appelés à se réunir au olus plus vite pour mieux préparer cette marche. M. Mulumba suggère que « trois organisations de défense des droits de l’homme parmi les plus connues devraient prendre l’initiative de convoquer une telle réunion ». Chacune des organisations devrait sensibiliser et mobiliser le maximum de ses membres à cette fin, insiste-t-il.

La marche du 30 juin 2022 mobilisera 1 million de personnes jusqu’au Stade des martyrs. Le 30 juin, à Kinshasa, le miroir du pays, des points de rassemblement devraient être fixés à Masina, à Kinsuka, à la Cité Verte, et à Selembao, par exemple ; et cela dès 9h00 du matin, préconise le fondateur. D’après lui, « la marche débutera à 10h00, en direction du Stade des Martyrs, où devrait se tenir un imposant meeting populaire et historique, avec des messages forts et mobilisateurs ». Il propose « qu’en tête du cortège, pointent de personnalités de notoriété publique comme des chefs de partis politiques, des chefs religieux, des membres de gouvernements, des députés, des sénateurs, des musiciens, des comédiens, des sportifs, etc ». Une telle action, si elle est réussie, constituera, sans le moindre doute, un coup de semonce sans précédent. Et « c’est ce qui fera reculer tous ceux qui soutiennent un Kagame qui n’a rien d’autre à offrir que le café et le thé », tance très colériquement Corneille Mulumba.

Seule l’action populaire mettra fin à la guerre

Avec une mobilisation générale de la population, « la guerre se terminera sans que nous ayons à tirer un coup de feu », fait observer Corneille Mulumba justifiant que « nous préserverions ainsi la vie de nos compatriotes dans l’Est du pays ». Car, poursuit-il, « une telle manifestation ne mobilisera pas moins d’1 million de Congolais dans les rues de Kinshasa. Ce sera une première. Elle renforcera la cohésion et l’unité nationales. Le peuple congolais en sortira gagnant car, elle découragera une bonne fois pour toutes nos ennemis »./ouragan.cd