Juvenal Munubo/Affaire Minembwe : ” Notre malheur est de croiser Ruberwa qui avait dans son programme l’installation du bourgmestre

La délégation des députés nationaux de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale,continue a rejeté en toute sincérité l’œuvre de l’installation du bourgmestre de la communauté rurale de Minembwe au Sud-kivu.

Dans une interview accordée à la presse à Goma, le député national Juvenal Munubo et président de la délégation de cette commission a précisé que malgré leur présence dans le Minembwe , l’œuvre est celle du gouverneur du Sud-kivu Ngwabidje et le ministère National de la Décentralisation Azaris Ruberwa qui étaient partis dans cette zone avec cette mission.

Munumbo ,rejette en bloc et pense qu’il s’agit d’une simple coïncidence.

Ce que vous devez retenir et communiqué à vos auditeurs et téléspectateurs, que l’objectif de la caravane était la paix. moi j’étais là avec le ministre de la Défense pas installer un bourgmestre à Minembwe, ça c’est clair,je fais plusieurs mise au point parce que j’étais le chef de la délégation des députés alors le malheur a été peut-être pour nous qu’on aient croisé maître Ruberwa qui avait dans son programme l’installation du bourgmestre, est-ce que devrions fuir Minembwe après avoir vu Ruberwa, qu’allons nous faire ,allions nous nous cacher et n’est pas saluer la population, alors on a été visibles évidemment par les médias parce que on s’est croisé dans le même milieu,nous on avait notre agenda qui est la caravane de la paix, briefing avec les militaires et lui avait aussi son agenda, l’installation du bourgmestre de Minembwe” précise le député national Juvenal Munubo.

Cet élu National condamne cependant la polémique qui se passe sur les réseaux sociaux.
D’après lui cette polémique n’avantage personne.

Je ne sais c’est quoi notre crime, est-ce que nous être retrouvés là-bas au même moment que Ruberwa, c’est ça le crime qu’il faut attribuer à la caravane de la paix ,c’est quand même très méchant, on a suivi donc le débat et la polémique qui est dans les réseaux sociaux. Ce sont des polemiques qui ne nous font pas avancer, au lieu que les gens voient le travail combien grandiose que nous avons réalisé, nous avons été sur la ligne de front et les gens ne parlent pas de ce qui a été notre travail à Beni ” , déplore t-il .

Après cette controversée, dans son point de presse jeudi 8 octobre à Goma, le président de la République, a été obligé d’annoncer sa décision d’annuler l’instauration de la Commune contestée de Minembwe dans l’Est de la RDC.

Le Chef de l’Etat congolais a fait savoir qu’il ne pouvait « laisser son peuple en danger »

Le président congolais a promis de ne pas en rester là, annonçant l’instauration d’une commission composée de scientifiques pour trancher sur la question.

Mais malgré cette décision du président Felix Tshisekedi, des voix s’élèvent partout dans le pays pour exiger la démission du Ministre Azaris Ruberwa, c’est le cas du candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, Martin Fayulu qui a appelé d’ailleurs à travers une conférence de presse, la population à marcher dans les rues pour exiger le départ du Ministre de la Décentralisation.

Congosynthes.com/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer