Jean Baudouin Mayo : ” Il faut trouver des moyens conséquents pour l’ARE et l’ANSER! »

L’Autorité de Régulation de l’Electricité, ARE et l’Agence Nationale des Services  Énergétiques en Milieu Rural, ANSER, sont les deux nouveaux établissements mis en place par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi. Seulement, ces établissements peinent à bien fonctionner par manque de moyens financiers. Cette question était, ce jeudi 22 octobre 2020, au centre des discussions entre le Vice-Premier Ministre du Budget et les délégués de ces deux structures.

Le Conseil des ministres du 16 octobre dernier avait recommandé au gouvernement de trouver, le plus rapidement possible, un accompagnement financier pour permettre à ces deux établissements nouvellement créés de mener à bien leurs missions. Même si les autorités prennent toute la mesure des difficultés dues à la pandémie de covid-19, il n’en est moins nécessaire de trouver de quoi lancer les deux établissements qui sont de grande utilité par rapport à la situation de la desserte électrique en RDC.

Le gouvernement Ilunkamba a été instruit par le Président de la République pour que  l’Autorité de Régulation de l’électricité et l’Agence Nationale des Services Énergétiques en Milieu Rural aient les moyens de démarrer leurs activités. L’entrevue de ce jour, au ministère du Budget, n’est qu’une suite logique de ce qui a été recommandé au Conseil des ministres.

L’Autorité de Régulation de l’Electricité (ARE), une fois opérationnelle, va devoir créer les conditions pour attirer les investisseurs dans le secteur de l’électricité tandis que l’Agence Nationale des Services Énergétiques en Milieu Rural a pour mission principale de promouvoir l’Electricité dans les recoins du Pays.

D’après Kayembe Boyabozene, PCA de l’ARE qui a fait le compte rendu au sortir de cet échange, « le vice-premier ministre en charge du budget a compris les enjeux de cette situation et a promis de faire le nécessaire pour pouvoir répondre à nos premiers besoins. Car notre structure ne peut pas bien fonctionner sans moyens conséquents ».

Il faut souligner que ces deux nouveaux établissements sont d’une grande importance. ARE, Autorité de Régulation de l’Electricité, a pour mission de réguler le secteur d’énergie alors que l’ANSER, a pour ambition de promouvoir et trouver les moyens pour le financement de l’électrification de ces milieux défavorisés. Et à l’heure actuelle où la pandémie à Coronavirus ne cesse de déranger le monde, vivre sans eau ni électricité va d’avantage fragiliser la population. D’où l’urgence d’augmenter le taux de desserte en eau et électricité. L’ANSER jouera donc ce rôle de veiller à cette desserte et l’ARE veillera à mettre les conditions  qui permettront d’attirer des investisseurs qui viendront développer les infrastructures de transport d’électricité.

Zoom-eco.net/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer