Ituri : le gouverneur Luboya s’insurge contre « le détournement des soldes des militaires »

Le gouverneur de l’Ituri, le général Johnny Luboya s’est insurgé, mercredi 18 mai, les trafics d’armes et munitions, les cas de meurtres et détournements.

Cet officier des FARDC a livre sa position au cours d’un point de presse, à Bunia.

A l’occasion il a souhaité que le chef de l’Etat – commandant suprême des FARDC et de la PNC- mette fin à ces pratiques qui, selon lui, pérennisent la guerre, en Ituri.

« Le langage le plus fort, le plus dur que le chef de l’Etat a tenu ici à Bunia, c’était à propos de l’armée. Nous avions des brebis galeuses, des gens qui cachaient des effectifs alors qu’on n’en avait pas. Et on avait vu aussi que dans cette insécurité, il y avait des militaires, des officiers qui étaient dans cette insécurité-là. Et donc, le chef l’avait bien dit », a soutenu le gouverneur-militaire de l’Ituri.

Johnny Luboya a cité le chef de l’Etat qui a dénoncé que « les militaires aient participé à l’insécurité dans la province de l’Ituri ».

Il a lancé une mise en garde contre tous ceux tirent l’armée congolais vers le bas.

« Maintenant, nous devons changer. Il nous a appelés là-bas à Kinshasa pour qu’on change. Et nous avons aussi promis de changer. Ceux qui ne voudrons pas changer n’aurons qu’a s’en prendrequ’ à eux-mêmes », a martelé cet officier militaire.

Certains officiers des FARDC, accusés pour vente d’armes et munitions, comparaissent depuis plus de deux semaines devant la Cour militaire de l’Ituri, siégeant en chambre foraine à la tribune de la ville de Bunia./radiookapi.net

vous pourriez aussi aimer