Ituri : 5 civils tués et plus de 40 autres enlevés par des ADF à Irumu

Cinq personnes dont 4 enfants ont été tuées dans une attaque des rebelles d’Allied democratic forces (ADF) dans le territoire d’Irumu, en province de l’Ituri, le dimanche 10 juillet 2022.
Le chef de la chefferie Banyali-Tchabi qui rapporte la nouvelle indique que les assaillants ont signé leur incursion dans deux chefferies voisines : Bahema-Mitego et Banyali-Tchabi.

« Des rebelles ADF ont signé une nouvelle attaque. Ils ont commencé à Malulu dans la chefferie de Bahema-Mitego, la journée du samedi dernier. Ici, ils ont incendié 280 maisons de la population avant d’enlever plus de 40 civils tous habitants de la place. Après cette contrée, ils sont venus attaquer la chefferie de Banyali-Tchabi, voisine de Bahema-Mitego. Le bilan provisoire enregistré pour le moment est de 5 morts dont 4 enfants calcinés dans la maison et 5 blessés graves », indique Babanilawo Étienne, numéro 1 de la chefferie Banyali-Tchabi.

Ce dernier appelle la population de ces deux chefferies à la vigilance et à dénoncer tout éventuel cas suspect auprès des autorités compétentes en temps réel afin de permettre à la coalition FARDC-UPDF d’intervenir urgemment.

« L’ennemi qui a attaqué le milieu, a profité de l’absence des éléments de sécurité dans la contrée. Ils étaient en patrouille dans les forêts où les rebelles s’etaient retirés après l’arrivée des éléments des FARDC-UPDF, j’appelle la population à une vigilance et à la culture de dénonciation. Nous devons sceller le mariage civilo-militaire afin de vaincre l’ennemi qui nous endeuille », exhorte-t-il.

Il sied de noter qu’une accalmie s’observe dans cette partie du pays depuis l’arrivée de la force conjointe FARDC-UPDF il y a de cela plus de 5 mois.

Plusieurs habitants qui s’étaient déplacés en majorité dans la province du Nord-Kivu et en Ouganda, commencent déjà à regagner leurs milieux.

Acturdc.com