IGF : Jules Alingete explique les raisons de sa chasse aux détourneurs

Dans une interview exclusive accordée à la presse audiovisuelle locale, le Directeur Général de l’inspection Générale des Finances, Jules Alingete n’a pas tenu sa langue en bride face aux détourneurs de déniers publics. L’homme le moins aimé par les maffieux a expliqué les raisons qui motivent ses décisions dans la recherche quotidienne de la transparence financière.

D’entré de jeu, Le Directeur Général de l’inspection Générale des Finances, Jules Alingete a indiqué qu’un détourneur est un citoyen immoral. Aucun homme bien éduqué ne s’evertuerait à voler le dénier public. Les détourneurs ont donc un manquement sévère d’éducation qu’on doit devoir recadrer. Ce manquement moral s’étale au grand jour lorsque ces hommes et femmes viennent se pavaner devant les bas peuples pour être acclamés après leurs actions odieuses.

“ (…) tu tues des gens en volant et puis tu nous demandes de t’acclamer lors de tes shows ; cette manière de faire est une immoralité, c’est un manque d’éducation. A la place de te pavaner, tu devrais avoir honte de toi” a déclaré Jules Alingete.

Pour renchérir son intervention, Jules Alingete a pris l’exemple de milliers de familles qui ne vivent pas décemment dans ce pays à cause de leurs actions, le nombre croissant de morts qu’il y a dans cette nation faute d’installations sanitaires de qualité, l’état catastreux des routes de déserte agricole, l’instruction qui est degringolante, etc. Les conditions de vie dans le pays ne cessent d’aller de mal en pis malgré les efforts de développement que manifeste une franche de la population.

« (…) avez-vous une idée sur les hôpitaux qui ne savent plus administrer des soins de santé de qualité ? Des écoles qui sont en état de détérioration très avancé? Les routes qui sont en état de délabrement ? Il faut retenir que tout cela n’a pour acteurs que ces détourneurs», a-t-il rajouté.

Soucieux du développement durable de la République Démocratique du Congo, Jules Alingete a indiqué qu’il ne se fiera plus aux argo de certaines personnes qui veulent tuer l’économie congolaise. Ils viennent avec certains concepts pour aveugler la population congolaise tout en se faisant de l’argent sans scrupule. Le temps est à la vérité pure dans la gestion de la chose publique. C’est le moment d’aller à un langage direct et qui est proportionnel aux prédateurs .

“ (…) Ils viennent avec des concepts pour aveugler la population et être acclamés. Révolution de la modernité, cadre macro-économique, leadership, etc, nous n’allons plus nous faire berner par cela. Nous allons maintenant employer un langage direct et qui sera l’équivalent de ce que font les prédateurs”, a-t-il conclu.

Gaël Hombo/ acturdc.com

vous pourriez aussi aimer