Guerre à l’Est : Le Rwanda veut la libération immédiate et sans condition ses deux militaires capturés par les FARDC ( Communiqué)

Dans un communiqué parvenu à acturdc.com, les Forces rwandaises de défense ( RDF) dit reconnaître ses deux militaires capturés par l’armée congolaise au Nord-Kivu. Les forces armées rwandaise parles plutôt d’un d’un enlèvement des ses militaires le long de la frontière entre deux pays alors qu’ils étaient en pleine patrouille. Elles appellent cependant, les autorités de la République démocratique du Congo à libérer sans conditions les leurs et accuse les FARDC d’une agression provocatrice

« Suite à l’agression provocatrice des FARDC le 23 mai 22, où plusieurs roquettes ont été tirées sur le territoire rwandais, les FARDC avec les FDLR ont attaqué les RDF le long de notre frontière, et deux soldats des Forces rwandaises de défense ont été enlevés alors qu’ils patrouillaient », peut-on lire dans ce communiqué parvenu à Acturdc.com

Et de poursuivre « Nous avons depuis localisé ces deux militaires : le CaporalNkundabagenzi Elysee et le capitaine Ntwari Gad détenus par les FDLR dans l’Est de la RDC. Nous appelons les autorités de la République démocratique du Congo qui travaillent en étroite collaboration avec ces groupes armés génocidaires à obtenir la libération des soldats des RDF ».

Les sources sécuritaire ont rapporté ce samedi 28 avril que deux soldats habillés en tenue militaire du Rwanda ont été capturés par les forces armées congolaises à Rumangabo, une base militaire de l’armée de la République démocratique du Congo située dans le territoire de Rutshuru, au nord de Goma dans la province du Nord-Kivu, à 3,5 kilomètres au nord du siège du parc national des Virunga.

Roger AMANI