Guerre à l’Est : Kinshasa contraint à suspendre tous les protocoles d’accords, accords et conventions conclus avec Kigali

Le conseil supérieur de la défense de la RDC présidé par le Chef de l’Etat mercredi 15 juin sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays a formulé une demande expresse au gouvernement central de suspendre tous les protocoles d’accords, accords et conventions conclus avec le gouvernement rwandais.
Par ailleurs, au regard de la dégradation de la situation sécuritaire dans le Nord-Kivu caractérisée par l’invasion sur le sol congolais par l’armée rwandaise, le conseil supérieur de la défense a haussé le ton en exigeant à ce pays frontalier le retrait immédiat de ses troupes sous couvert du M23 sur le sol congolais.

Entre-temps, cette réunion stratégique au tour de la sécurité et la défense a salué les efforts de paix et de médiation engagés par les présidents João Lorenzo de la république d’Angola dans le cadre de la CIRGL et le président Uhuru Kenyatta de la république du Kenya dans le cadre de la communauté de l’Afrique de l’Est.

En fin, le conseil supérieur de La Défense a réaffirmé la volonté de la RDC de poursuivre le processus de paix de Nairobi en cours pour la pacification de l’Est du pays et de toute la sous-région.

Signalons que ceci est la deuxième série de recommandations formulées par le conseil supérieur de la défense après les attaques du 23 au 25 mai par le M23 sous couvert toujours du Rwanda.

Pour plusieurs observateurs, Kinshasa devait ouvertement prendre la décision de l’expulsion de l’ambassadeur Rwandais du sol congolais.

Acturdc.com