Free Bujakera : une délégation de Reporter Sans Frontières demande au gouvernement l’abandon des charges contre le journaliste Bujakera !

Une délégation de Reporter Sans Frontières a été reçue ce mardi 17 octobre 2023, par le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe dans son cabinet. La délégation était conduite par le responsable du Bureau Afrique Subsaharienne et Tshivis Tshivuadi de Journalistes en danger (JED). 

Au menu de leurs échanges, le projet Médias et Élections; un projet sur la formation de professionnels de médias pendant la période électorale; mais également le dossier Stany Bujakera. 

« Nous avons été reçus par le ministre de la communication et des médias. Cela dans un contexte extrêmement difficile pour les médias de manière générale en République démocratique du Congo. C’est difficile parce que notre confrère est en prison depuis au moins deux mois et nous avons fait le tour de cette situation. Aussi, nous avons réitéré la position officielle de Reporter Sans Frontières qui est d’abandonner toutes les charges qui pèsent sur Bujakera et de le libérer totalement. Au-delà de Stany, nous avons également demandé l’abandon des charges qui pèsent sur les autres journalistes qui sont détenus », a soutenu Sadiibou Marong, Responsable du Bureau Afrique Subsaharienne de Reporter Sans Frontières au sortir de cette audience.

D’après ce cadre de Reporters Sans Frontières, la RDC est prioritaire dans le projet Médias-Élections qui consiste à fournir des équipements aux journalistes tels que des gilets et des kits de premiers secours. Ce projet a aussi un volet formation.

« Et la RDC est déjà dans la période pré-électorale avec la campagne qui démarre bientôt. Nous avons estimé nécessaire de former les journalistes à bien couvrir la période électorale. Nous voulons privilégier l’aspect de la fiabilité et crédibilité de l’information », a-t-il expliqué.

Ce projet concerne non seulement la ville de Kinshasa, mais aussi Mbandaka, Goma, Lubumbashi.

/opinion-info.cd