François Kabulo s’engage à restaurer l’image du sport congolais

Les défis de François Kabulo Muana Kabulo comme nouveau ministre des Sports et loisirs sont “énormes et imposants”, a reconnu le célèbre journaliste samedi 1 avril après le tête-à-tête avec son prédécesseur, Serge Nkonde Chembo. Pour son mandat, Kabulo s’affairera à redorer l’image du sport congolais.“Ce n’est pas mon mandat, c’est le mandat du peuple”, tels sont les premiers mots de François Kabulo Muana Kabulo. Des idées, le nouveau ministre des Sports et loisirs en a plusieurs au regard de sa carrière et de son carnet d’adresses ainsi que son long parcours dans le mouvement sportif congolais.

Kabulo sait parfaitement la situation que traverse le sport congolais. Il a cette lourde mission de ramener le sport congolais sur des nouvelles bases. “Nous allons fournir des efforts pour que le sport dans notre pays aille le plus loin que possible. Aujourd’hui, nous devons surtout être réalistes”, a-t-il déclaré.

Conscient de la tâche qui lui est confiée, le nouveau patron du sport se lance dans un grand challenge. Il promet des résultats positifs. A cet effet, il doit doter le sport d’un modèle économique solide et d’attaquer le problème de manque d’infrastructures appropriées et adéquates.

En outre, il doit chercher à obtenir de l’Assemblée nationale, par le biais du gouvernement, la révision de la Loi sportive promulguée le 24 décembre 2011 par l’ancien président Joseph Kabila Kabange et reloger à la même enseigne toutes les fédérations sportives.

François Kabulo Muana Kabulo n’a pas ignoré les efforts déployés par son prédécesseur à la tête du ministère des Sports. Il a salué le travail abattu par Serge Nkonde juste avant le remaniement du gouvernement Sama. “Au cours de cette année, nous avons des échéances à l’instar des IXèmes Jeux de la Francophonie et la qualification des Léopards seniors à la phase finale de la CAN prévue en Côte d’Ivoire. J’en profite pour saluer les efforts de mon prédécesseur qui, avec le sélectionneur Desabre, a convaincu les binationaux de venir jouer pour leur patrie. Et nous connaissons tous les résultats lors de la double confrontation contre la Mauritanie. Nous sommes derniers du groupe, mais nous avons l’opportunité de terminer parmi les deux premiers et valider notre ticket qualificatif pour la phase finale”./ouragan.cd

vous pourriez aussi aimer