Football : Fiston Kalala évoque les raisons de l’attractivité du championnat Tanzanien

Alors qu’il s’apprête à affronter le Al Hilal SC du Soudan, pour le compte du match retour de la CAF Champions League, Fiston Kalala Mayele s’est livré à notre rédaction. L’ancien attaquant de l’AS Vita Club et de Simba de Kolwezi nous a donné ses impressions sur le football tanzanien et sur ses objectifs personnels pour la saison en cours.

Bonjour Fiston, tout d’abord, peux-tu nous retracer ton parcours ?

J’ai connu beaucoup d’équipes que je ne saurais pas toutes les citer. Mais je citerais quand même la JS Likasi, l’US Panda qui joue actuellement la Ligue 1, l’AS Simba de Kolwezi avec laquelle j’ai joué une saison dans l’Entente province et une autre en Ligue 2 en étant meilleur buteur. J’ai signé à l’AS Vita Club par la suite.

En 2019, tu as signé à l’AS Vita Club, quels souvenirs gardes-tu de cette expérience à Kinshasa ?

En 2019, j’ai signé à l’AS V. Club pour deux saisons durant lesquelles j’ai fini meilleur buteur du club avec 12 et 14 buts.

Je retiens également les 4 buts marqués en Ligue des champions de la CAF. Avec ce total de 28 buts toutes compétitions confondues, j’ai ensuite signé chez les Young Africans de la Tanzanie.

« J’ai connu beaucoup de difficultés lors de mes débuts chez les Young Africans »

L’année dernière, tu as signé chez les Young Africans, comment s’est passée ton adaptation ?

J’ai connu beaucoup de difficultés après ma signature chez les Young Africans. Je n’avais pas pu jouer la Ligue des champions car mes documents n’étaient pas prêts. On a ensuite été éliminés dès le premier tour.

Tout est renté dans l’ordre, et j’ai pu jouer mon premier match lors de la Super Coupe contre notre rival le SC Simba.J’ai marqué le but qui nous a permis de l’emporter.

On a récemment vu plusieurs joueurs congolais signer en Tanzanie, entre autres, Mukoko Tonombe, Yannick Bangala, Djuma Shabani ou encore Inonga Baka. En tant que Congolais, qu’est-ce qui rend ce championnat attractif ?

A part chez les Yanga et chez Simba, il y a aussi plusieurs Congolais dans d’autres équipes. Ce qui rend ce championnat attractif, c’est son organisation et surtout parce que les Tanzaniens mettent les moyens pour ce dernier.

Le championnat tanzanien n’est plus ce qu’il était avant. On a vu des clubs comme le Simba SC jouer la phase de poules de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF ces dernières années. Personnellement, comment évalues-tu le niveau du championnat tanzanien aujourd’hui ?

Le niveau du championnat tanzanien a augmenté. Ils ont mis les moyens et les équipes recrutent de très bons joueurs qui connaissent la CAF Champions League. C’est ce qui a également amélioré les résultats dans les compétitions africaines.

Quelle différence pourrais-tu faire entre le championnat tanzanien et la LINAFOOT ?

La différence se situe au niveau de l’organisation et des moyens financiers. En Tanzanie, il y a beaucoup de sponsors.

Sportivement, et même humainement, qu’est-ce que le championnat tanzanien a apporté à ta carrière?

Le championnat tanzanien m’a apporté des nouvelles choses et beaucoup d’ouvertures. J’ai beaucoup de bons souvenirs que je n’oublierai jamais.

Tu as fini à la deuxième place du classement des buteurs la saison dernière. Cette année, quels sont tes objectifs personnels ?

J’ai fini à la deuxième place à un but du meilleur buteur. Cette saison, mon objectif est de terminer à la première place.

Aujourd’hui tu as 28 ans, l’âge de la maturité dans le football. Quelles sont tes ambitions pour la suite de ta carrière ?

L’âge n’est qu’un chiffre, j’ambitionne toujours de jouer en Europe.

Comme on le sait tous, la sélection traverse des moments difficiles. Quelles en sont tes impressions ?

On le sait, notre sélection passe par des moments difficiles, mais je pense qu’avec le nouvel entraineur et le nouveau staff tout ira mieux lors des prochains matchs.

Que penses-tu apporter si tu étais appelé prochainement ?

Si j’ai l’opportunité d’être appelé, j’apporterai ce que je sais faire. J’essayerai de faire taire également ceux qui disent que le championnat tanzanien est faible.

As-tu déjà discuté avec le nouveau staff technique ?

Non, je n’ai pas encore discuté avec le nouveau staff.

Tes anciens coéquipiers joueront le CHAN en janvier. Selon toi, quelles sont les chances de la RDC ?

C’est une compétition que mon pays a pu remporter deux fois. Il y a des joueurs de qualité dans la sélection, je pense qu’ils sont capables de nous représenter valablement. Je les vois aller très loin dans la compétition.

As-tu un message à faire passer à tes anciens coéquipiers chez les Léopards A’

Je leur souhaite de bonnes choses pour cette compétition. Merci !

Leopardsfoot/acturdc.com