Félix Tshisekedi à Nairobi pour participer à la rencontre de l’EAC consacrée à la situation sécuritaire à l’Est de la RDC

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, est arrivé à Nairobi au Kenya ce dimanche 19 juin. Ce lundi 20 juin, il participera au troisième conclave des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est ( East African Community (EAC), rapporte la Présidence de la République.

Cette rencontre des chefs d’État de l’EAC est consacrée à la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et les suites du processus de paix de Nairobi visant la reddition des groupes armés actifs en RDC.

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, est arrivé à Nairobi au Kenya ce dimanche 19 juin. Ce lundi 20 juin, il participera au troisième conclave des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est ( East African Community (EAC), rapporte la Présidence de la République.

Cette rencontre des chefs d’État de l’EAC est consacrée à la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et les suites du processus de paix de Nairobi visant la reddition des groupes armés actifs en RDC.

« Arrivé ce dimanche soir à Nairobi pour le 3eme conclave de Nairobi , le Président de la république Félix-Antoine Tshisekedi entend dénoncer clairement à ses pairs le jeu ambigu de certains pays voisins dont la connivence avec les groupes terroristes du M23 n’est plus à démontrer et exiger le retrait immédiat des troupes rwandaises du territoire congolais », note une dépêche  de la Cellule de communication de la Présidence.

L’enjeu principal de ce troisième sommet ( après ceux du 8 avril et 21 avril) depuis l’adhésion de la RDC à cette communauté sous régionale demeure l’évaluation du processus politique de Nairobi depuis le dernier conclave d’avril et la composition de la force militaire régionale.

A ce dernier sujet, les chefs d’Etat-major généraux des états de la EAC se sont réunis le dimanche 19 juin à Nairobi pour discuter notamment de la composition de cette force régionale et son commandement.

Le principe ayant déjà été accepté par tous les chefs d’Etat le 21 avril dernier et confirmé par le dernier communiqué du président Uhuru Kenyatta, president en exercice de la Communauté, cette force est très attendue afin de combattre et neutraliser tous les groupes armés locaux et étrangers réfractaires au processus politique.

Les propositions des chefs d’état-major généraux seront présentées au Chefs d’Etat ce lundi peu avant le conclave proprement dit.

« La prééminence de cette question a été dictée par la détérioration de la situation sécuritaire dans le Nord-Kivu avec l’invasion des troupes rwandaises à Bunagana opérant sous la bannière du M23 », note la dépêche de la Cellule de communication de la Présidence.

Serge Tshibangu, le mandataire spécial du Chef de l’Etat qui a conduit les consultations avec 56 groupes armés locaux et 40 leaders communautaires va aussi présenter au Chefs d’Etat l’évolution du volet politique dont les résultats positifs sont reconnus au pays et à l’étranger.

Les 7 chefs d’Etat attendus à Nairobi à savoir, Uhuru Kenyatta( Hote), Yoweri Museveni ( Uganda), Paul Kagame ( Rwanda), Salva Kiir( Sud Soudan), Evariste Ndayishimiye ( Burundi), Samia Suhulu ( Tanzanie) et Félix Antoine Tshisekedi ( RDC) auront un conclave à huis clos pour statuer sur la suite des événements./mediascongo.net