FARDC-M23 : Nouveaux affrontements intenses près de Sake

De rudes affrontements opposent depuis tôt ce jeudi 30 mai 2024 les rebelles du M23 et les FARDC, appuyées par les volontaires pour la défense de la patrie (VDP), communément appelés « Wazalendo », près de Sake (dans le territoire de Masisi). Selon nos sources, l’armée a utilisé son artillerie lourde depuis Sam-Sam, dans le quartier Mugunga (à l’ouest de Goma), pour pilonner les positions du M23 situées sur des collines surplombant la cité de Sake, vers trois antennes. Le M23 réplique également en lançant des bombes qui atteignent la cité de Sake.

« C’est depuis 5h30 que les bombardements des FARDC ont commencé au niveau de Mugunga et se dirigeaient vers les trois antennes de Kiuli, près de la cité de Sake. Jusqu’à présent, plusieurs bombes des rebelles en provenance du village de Malehe sont tombées à Sake. Au moins quatre bombes au total sont tombées dans la cité de Sake. On parle de quelques biens de la population détruits lors des explosions. La situation reste confuse à Sake et aux environs », témoigne un habitant de Sake.

Le trafic entre Goma et Sake est coupé en raison des détonations d’armes lourdes entendues dans plusieurs quartiers à l’ouest de Goma et dans le territoire de Nyiragongo. Certains agents humanitaires travaillant dans différents sites de déplacés ne se sont pas rendus au service ce jeudi, craignant pour leur sécurité.

« Les rebelles du M23 ont lancé des bombes dans la cité de Sake. Ces bombes sont tombées sur des habitations abandonnées par les habitants. Une autre bombe est tombée près de la station de la Radio communautaire Sake FM. Aucun bilan disponible, car la cité est privée de connexion de téléphonie mobile depuis plus de quatre mois. Le M23 a coupé la connexion », ajoute un autre habitant de Sake, en déplacement à Goma.

Le 3 mai 2024, des bombes larguées à l’aveuglette par le M23 ont causé au moins 35 morts parmi les déplacés des sites Kimachini (au quartier Mugunga) et CBCA (au quartier Lac Vert) à l’ouest de Goma. Les victimes ont été inhumées à Kibaki, dans le territoire de Nyiragongo, dans un cimetière dénommé Genocost.

Depuis le week-end dernier, des combats sporadiques opposent le M23 et les FARDC, appuyées par les « Wazalendo » sur plusieurs axes dans le territoire de Masisi. Il s’agit notamment des axes Bihambwe-Masisi centre, Sake-Bweremana et Ngungu-Rubaya où plusieurs localités ont été reconquises par les forces loyalistes.

/actualité.cd