ESU : Les professeurs donnent un ultimatum de 4 jours au gouvernement avant de lancer l’opération « Toge dans la rue »

Le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs de la République démocratique du Congo (RAPUCO), a, dans un communiqué de ce vendredi 18 mars et dont une copie est parvenue à acturdc.com, donné un ultimatum de 4 jours au Gouvernement pour démarrer les travaux de la commission paritaire, soit d’ici mardi prochain.

Au cas où les travaux de la Commission paritaire n’étaient pas lancés, les professeurs menacent de descendre dans la rue, indique la même source.

« Le RAPUCO exige au gouvernement le démarrage effectif des travaux de la commission paritaire d’ici le mardi 22 mars 2022. Si cela n’est pas fait, le RAPUCO va lancer l’opération Toge dans la rue pour la journée de jeudi 24 mars 2022», lit-on dans ledit communiqué.

Dans un communiqué conjoint signé le 2 mars dernier, le gouvernement et les syndicats des professeurs avaient convenu de lancer les travaux en commission paritaire le 7 mars. C’est suite à cette entente que les enseignants avaient accepté de lever la grève.

La commission paritaire devra statuer sur les modalités d’application des protocoles d’accord signés entre le banc gouvernemental et les professeurs le 14 février dernier et entre le gouvernement et les cadres scientifiques et le personnel administratif le 3 février de l’année en cours.

Rappelons que la grève dans les institutions universitaires publiques avait été lancée le 5 janvier pour être suspendue le 5 mars. Les enseignants réclamaient notamment l’amélioration de leurs conditions salariales et la correction des grades académiques.

Acturdc.com