Entrée de l’UPDF en RDC : « L’État de siège qui n’a plus sa raison d’être » (Véranda Mutsanga)

Les réactions sont vives à l’Est de la République Démocratique du Congo après l’annonce de l’arrivée des troupes de l’armée Ougandaise en République démocratique du Congo pour traquer les rebelles ADF dans les régions du Nord-Kivu et de l’Ituri.

C’est par exemple celle de la « Véranda Mutsanga » section de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Selon elle, l’entrée des troupes ougandaises est un « aveu d’échec de l’État de siège et du régime de Felix Tshisekedi « .

La véranda Mutsanga qualifie la démarche du Président congolais de « complot » avec ses homologues de l’Ouganda et du Rwanda.

« Un complot du chef pour trouver un moyen de satisfaire ses homologues alliés Paul Kagame et MusevenI avec qui il a signé les accords méconnus du peuple congolais. N’est-ce pas qu’il est dit que si tu as fait quelque chose sans moi, tu la fais contre moi ? Loin de là notre attention car tout congolais averti semble avoir compris le complot s’exécuter contre l’est de la RDC surtout qu’un militaire Ougandais ou Rwandais, ne peut pas venir pourrir au Congo pour aider les congolais. Les 20 ans presque de la Monusco en RDC avec un budget de 1.500.000.000$ par année, ne nous ont pas donné une leçon et en tirer les conséquences » se désole Ricky Paluku Coordonnateur de la « Véranda Mutsanga » à Goma.

Ce dernier encourage plutôt l’autodéfense pour aider les forces armées de la République Démocratique du Congo à mettre hors d’état de nuire les rebelles ADF.

Selon Radio France Internationale (RFI), le Président congolais Félix Tshisekedi a autorisé l’entrée des troupes de l’armée Ougandaise UPDF dans son pays pour combattre les ADF actifs dans deux provinces en État de siège.

La source précise que Fatshi a accepté la demande de son homologue Ougandais Yoweri Museveni d’autoriser l’entrée des UPDF au pays./mediascongo.net