Elimin Mondial(Q) 2022/Léopards RDC : il faut du renfort pour les barrages

Malgré sa qualification pour les barrages des éliminatoires de la de la Coupe du monde Qatar 2022, la sélection congolaise a encore plusieurs lacunes à corriger, notamment dans l’animation offensive.

Le retour des joueurs comme Arthur Masuaku et Gaël  Kakuta, longtemps absents de la sélection, a quand-même apporté un petit plus à l’équipe entraînée par Hector Cuper qui a enfin réussi à gagner ses deux derniers matches des éliminatoires dans le groupe J face à la Tanzanie (3-0) et le Bénin (2-0).

Si la manière n’est toujours pas au rendez-vous, la sélection congolaise a progressé d’un pas, alignant pour la première fois depuis 4 ans, deux succès consécutifs.

Pour les barrages qui se joueront en mars prochain, la RDC a besoin encore du renfort pour se mesurer à son prochain adversaire qui sera connu après le tirage au sort du 18 décembre prochain.

Que les deux victoires ne trompent pas les Congolais. L’équipe a encore plusieurs lacunes à corriger, surtout dans l’animation du jeu. Le pont n’est toujours pas évident entre un milieu de terrain à la recherche de l’équilibre et une attaque qui n’arrive pas à se procurer des occasions nettes.

A part le but sur pénalty de Mbokani et les deux têtes de Ben Malango dont une a fini heureusement au fond de filet, la RDC ne s’est pas vraiment créée des occasions de buts le dimanche dernier face au Bénin. C’était presque le cas face à la Tanzanie trois auparavant.

Des joueurs comme Meschack Elia qui hésite encore à faire son retour en sélection suite à son litige avec Mazembe, Silas Katompa qui se remet déjà d’une grave blessure et serait certainement prêt en mars ou encore Yoan Wissa qui doit terminer ses formalités administratives, seraient d’un apport non négligeable dans la lutte pour la qualification au Qatar.

« Ce maillot [de la RDC] me rappelle des bons souvenirs. Je l’ai porté quand j’étais jeune. En plus, je suis congolais, et fier de porter ce maillot. Et donc, ça me fera énormément plaisir si je rapporte ce maillot”, avait déclaré le milieu offensif de Vfb Stuttgart le mois dernier, lors de sa rencontre avec Roger Hitoto, ambassadeur du football congolais chargé de convaincre des binationaux.

La FECOFA et les autorités congolaises doivent mettre les bouchées doubles pour récupérer ces éléments et bien d’autres qui pourront faire hausser le niveau de l’équipe. Car aux barrages, les Léopards doivent avoir des dents assez acérées pour dévorer une grosse proie.

digitalcongo.net/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer