Culture : Riva Kalimazi, cousin de Papa Wemba dans « La Vie est belle » est mort

Larmes, point de sarcasmes, le deuil surprend et prend à contre pied la scène cinématographique congolaise. Destination éternelle pour tout humain, le 04 janvier 2022 est le tour de Riva Kalimazi Lombume. Si seulement les héros pouvaient vivre éternellement sous le soleil. Connu pour son engagement entant que opérateur culturel et acteur, il avait incarné Mongali dans le film « La vie est belle » de Ngangura Dieudonné Mweze et Benoît Lamy, sorti en 1987. Si les préparatifs de certains voyages vers la lumière éternelle sont longs, « Del Pipo» aurait écourté les siens, mort d’une courte maladie.

Les vents de l’histoire des hommes qui partent ne reviennent plus et les eaux qui coulent vont vers les dieux dont la demeure n’est point parmi les hommes. Talentueux dans son art, Mogali, cousin de papa Wemba dans le feuilleton cinématographique « la vie est belle» s’en est allé dans les profondeurs que l’humain ne peut sonder, laissant derrière lui une République Démocratique du Congo en sanglots. Si les aléas de l’histoire sont inexorables, ce notable de Viva la Musica du feu Papa Wemba d’heureuses mémoires s’en va rejoindre quelques confrères partis si tôt dont Landu Nzunzimbu Nvouandou (Mamou), Emoro, Pepe Kalle et Kanku Kasongo (Nvouandou). Dans Viva la Musica, le drapeau est en berne et personne ne parle, la mort a volé la joie de vivre.

C’est un père qui est parti, c’est un frère qui laisse un vide énorme et une norme de vie sur terre qui est brisée. Les multiples sorties en scène resteront à jamais graver dans les cœurs des congolais et comme l’a dit un sage, « les héros ne meurent jamais».

Aujourd’hui, la mort a été vainqueur ; pas vainqueur sur un homme mais sur une communauté entière. Après une crise d’AVC ratée en 2016, la mort est aujourd’hui revenue bien outillée afin de commettre l’irréparable.

A jamais dans nos cœurs Riva Kalimazi Lombume, alias Mogali.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer