Crise sécuritaire dans l’Est de la RDC : Vital Kamerhe réitère son soutien au combat de Félix Tshisekedi pour la paix

Alors que la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC -République démocratique du Congo- est au centre des discussions ouvertes ce week-end, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne et siège de l’Union africaine, Vital Kamerhe, leader de l’UNC -Union pour la Nation Congolaise- estime qu’il est indispensable pour le Congo-Kinshasa d’user de son droit universel de légitime défense face à l’envahisseur bien identifié qu’est le Rwanda.

Dans son communiqué publié ce samedi, l’ancien Dircab du chef de l’État appuie notamment l’approche défendue mordicus par la chef de l’État, Félix Tshisekedi. « Pas des négociations tant que les troupes rwandaises et le M23 ne se seront pas retirés du territoire congolais », peut-on lire.

Patriote et fidèle à ses idéaux, Vital Kamerhe réitère son indéfectible soutien total au Président de la République, Félix Tshisekedi.

Enfin, dans ce même communiqué, le député national manifeste sa solidarité et sa compassion avec les compatriotes du Nord-Kivu.

L’on se souviendra qu’en pleine première législature de la troisième République, Vital Kamerhe, alors speaker de la Chambre basse du Parlement, avait accepté de perdre le perchoir, contraint de démissionner par le régime de l’époque, pour avoir refusé de faire passer l’opération militaire conjointe rwandocongolaise sans l’aval du Parlement congolais.

Près de quinze ans aujourd’hui après, Vital Kamerhe est resté dans sa logique patriotique de défendre avant tout les intérêts du Congo et des Congolais.

/opinion-info.cd