Crise à l’UDPS : « on risque de nous brûler avec de pneus lors de la campagne électorale de 2023 » ( Fils Mukoko)

Connu pour son franc parler, Fils Mukoko, membre de l’UDPS, a dans une vidéo interpellé le chef de l’État Félix Tshisekedi a revenir aux fondamentaux de l’union pour la démocratie et le progrès social, entendez « le peuple d’abord ».

Ce chef de file des parlementaires débuts de l’UDPS à Limete 10 ème rue, a interpellé le président de la république, chef du parti au lendemain de leurs démêlés avec le secrétaire général Augustin Kabuya, chassé lors d’une matinée politique le weekend dernier, à qui les combattants reprochent le népotisme, l’incompétence et d’avoir regionalisé le parti.

 
« On risque de nous brûler avec les pneus lors de la campagne électorale de 2023, vous êtes membre de mon parti, revenons aux fondamentaux de l’UDPS », s’est-il adressé à Félix Tshisekedi avant de lui livrer les mécontentements de la population congolaise.

« Les gens souffrent, dîtes moi, quel est l’impact de la venue de Jean Claude Van Damme et du concert de wenge BCBG dans la marmite de congolais ? » , s’est -il interrogé.

Radical et très tranchant dans ses positions vis-à-vis de ses dirigeants, Fils Mukoko prédit ce que sera la campagne électorale l’année prochaine.

« Je ne suis pas seulement pour applaudir, je vous dis nous aurons des difficultés à battre votre campagne en 2023 », prévient-il.

Selon plusieurs sources, le séjour et le déplacement de l’acteur belge en RDC d’où il obtenu un passeport diplomatique et également le concert de réconciliation du clan wenge serait sous l’impulsion du chef de l’État, ce à la charge du trésor public.

Cet éveil de conscience de Fils Mukoko traduit l’impatience dont font montre les congolais aux nombreuses promesses du chef de l’État surtout en ce qui concerne le social.

Le slogan le peuple d’abord est devenu un mythe selon certains analystes qui pensent que les espoirs du peuple se sont envolés./mediascongo.net