Covid-19 / FCC-CACH : l’envers de la distanciation physique

Attention danger ! Retour à la zorro du corona à Kinshasa. L’alerte a été donnée par des autorités sanitaires compétentes. Les Kinois devraient, dès ce jeudi, renouer avec l’observance stricte des gestes barrières. Des mesures d’hygiène anti-Covid 19 avec lesquelles les Congolais de la capitale prenaient des libertés. Rebelote: distanciations sociale, physique, usage de masque, lavage régulier des mains, gel hydro-alcoolique …Pour une fois, les Kinois peuvent s’inspirer utilement de leur classe dirigeante. En particulier, du tandem FCC- CACH. Voici un mois que les bonzes de ces deux plateformes politiques appliquent avec une rare rigueur la distanciation physique.Plus de contact. Même avec masque. Même pas par visio-conférence ! La preuve, les leaders de deux familles politiques ne se parlent plus. Même pas au téléphone. Ils le font indirectement par émissaires étrangers interposés. Devenu un « cluster ? », le Conseil des ministres ne se tient plus. Les partenaires-adversaires se méfient même de la technologie.Aux consultations présidentielles, si certains « républicains » ont bravé les gestes barrières pour aller répondre à l’invitation du chef de l’Etat, les plénipotentiaires de la kabilie ont observé scrupuleusement la distanciation physique. Hier, le Palais de la nation s’est paré de ses plus beaux atours pour accueillir les hôtes de marque tout fraîchement venus de Kingakati.C’eût été ce bon vin qu’on sert à la fin. On aurait entonné en chœur :  » tout est bien qui finit bien ». Dans ce pays à la religiosité chevillée au corps, peut-être aussi au cœur, on aurait récité le huitième verset du chapitre sept d’Ecclésiaste: « Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ». Dans le jargon footballistique kinois, on se serait écrié: « Nzombo le soir ». Les fanatiques de V. Club auraient renchéri volontiers pour coller à l’écosystème du moment : « Fatshi Béton, muntu mukwabo ».A l’arrivée, rien de tel. Pas de but dans les ultimes minutes du temps additionnel. Les sociétaires de la kabilie sont restés droits dans l’observance des gestes barrières. Comme quoi, le FCC et le CACH administrent aux Congolais une belle et bonne leçon de gestes barrières.Le hic, c’est que cette distanciation physique est plutôt dangereuse pour le pays. Une véritable bombe à la fois à retardement et à fragmentation selon le lieu où l’on se trouve sur ce pays-continent. Les deux « partenaires-adversaires » en ont-ils conscience ? Là est toute la question.

 Forumdesas.org/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer