Coup d’État : “L’UDPS n’acceptera jamais qu’un groupe d’individus puisse accéder au pouvoir par la violence” (Augustin Kabuya)

Le secrétaire général du parti présidentiel UDPS a condamné avec hargne, toute tentative de déstabilisation des institutions de la République. Augustin Kabuya a, de ce fait, déclaré que son parti n’acceptera jamais tout coup de force comme moyen d’accession au pouvoir.

Il a fait cette brève déclaration en rapport avec les récentes actualités sécuritaires du pays, ayant conduit à l’arrestation du conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, depuis déjà une semaine par l’Agence Nationale des Renseignements (ANR).

“L’UDPS n’acceptera jamais et le peuple congolais dans son ensemble, qu’un groupe d’individus puisse acceder au pouvoir par la violence”, a-t-il déclaré.

Il regrette, par ailleurs, que cette tentative soit même souhaitée par ceux qui critiquent la gestion de l’UDPS au pouvoir. Ce, avant de les demander d’attendre les élections de 2023 afin que le peuple tranche.

“Et on se demande les gens qui critiquent l’UDPS matin, midi, soir que l’UDPS gère mal le pays, au lieu de laisser que le peuple sanctionne l’UDPS en 2023 par la voie électorale, les mêmes personnes sont en train de réfléchir comment est-ce qu’ils peuvent recourir par la voie de la violence pour accéder au pouvoir”, lâche-t-il.

Signalons qu’Augustin Kabuya a fait cette déclaration en marge d’une conférence de presse organisée dimanche 13 février à Kinshasa, sur une question brûlante au sein de ce parti, en abordant également la question des élections des gouverneurs notamment dans la province du Kasaï oriental.

Dépêche.cd

vous pourriez aussi aimer