Consultations : les sportifs veulent donner eux-mêmes leur mémo au chef de l’État

Quelques représentants du mouvement sportif congolais ont catégoriquement réfuté toute idée de voir les sportifs congolais être représentés aux consultations présidentielles entamées depuis le lundi 2 novembre dernier au Palais de la Nation par le chef de l’État , Félix Tshisekedi.

Ils l’ont fait savoir vendredi à Kinshasa lors d’une réunion organisée exclusivement sur le sujet.

Les représentants de sportifs ont, à cette occasion, lancé un message d’unité à tous les sportifs pour répondre favorablement à l’appel du chef de l’État à travers ces consultations.

Interrogé à ce sujet, Me Alain Makengo, président de la Lisped a salué l’initiative du président de la République de consulter toutes les couches sociales de la population y compris les sportifs.

Il dit être mobilisé à travers les différentes structures pour qu’ensemble, ils puissent émettre leur avis à travers ces consultations. 

Pour cela, il a lancé un appel à toutes les structures et à l’ensemble de sportifs, de se joindre pour que le premier citoyen du pays et la nation toute entière, soient au courant de leur initiative. 

« Nous lançons ce message et mobilisons pour que le chef de l’État puisse également recevoir les acteurs sportifs », a dit Me Alain Makengo.

Par rapport au groupe qui s’est investi pour être reçu par le président de la République, Me Alain Makengo a dit que cela ne doit pas être vu d’un mauvais œil mais  » nous voulons que cela soit représentatif. Que tous les sportifs soient réunis ».

C’est pourquoi, il a appelé tous les acteurs sportifs à une rencontre le dimanche 08 novembre pour préparer leur mémorandum à déposer au chef de l’État. 

Un ancien joueur a renchéri en faisant savoir que « nous en avons marre de nous voir toujours être représentés quand il s’agit des questions nous concernant. Cette fois-ci , nous voulons nous-mêmes porter nos problèmes au chef de l’État ».

Et de poursuivre : « nous voulons que le chef de l’État écoute les sportifs qui ont un message à lui transmettre. Nous avons beaucoup de choses à lui dire si on nous donne l’occasion. Nous avons appris qu’il y a un groupe pour nous représenter à ces consultations, pourquoi  il y a toujours des gens pour nous représenter alors que nous sommes-là », s’est-il interrogé. 

L’ancien footballeur a rappelé qu’aujourd’hui , »nous  sommes éveillés et nous voulons qu’on nous respecte, qu’on nous donne de la valeur ».

Il a réitéré l’appel lancé à tous les sportifs pour la rencontre de ce dimanche 08 novembre afin d’élaborer le mémorandum à déposer auprès du chef de l’État. 

« Nous refusons tous ceux qui veulent nous représenter. Nous, mêmes, sommes-là pour rencontrer le chef de l’État », a-t-il conclu. 

Le président de la République poursuit les consultations entamées depuis lundi dernier. Il a déjà reçu plusieurs forces sociales, politiques, les chefs religieux ainsi que différentes personnalités. Ces consultations ont pour but majeur de créer l’Union sacrée de la nation.

ouraganfm.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer