Claudel Lubaya sur l’Affaire Minembwe : “Nul ne peut imposer son agenda caché à l’Etat”

L’instauration de la ville de Minembwe en commune rural par le vice-ministre de la décentralisation, Azarias Roberwa, ne cesse de faire réagir la classe politique que sociale en République Démocratique du Congo.

Pour le Député National André Claudel Lubaya, cette instauration de Minembwe s’est faite en imposition et en violation des lois de la République.

“Ni l’intérêt général ni le contexte, rien sinon la témérité ne justifie pas le fait accompli, imposé à la nation avec l’installation controversée d’une administration d’exception à Minembwe, en violation des lois de la République”, écrit Lubaya wa Lubaya Claudel sur son compte twitter le mercredi 7 octobre 2020.

Selon cet ancien gouverneur de la province du Kasaï-Occidental, “nul ne peut imposer son agenda caché à l’Etat”.

En mémoire, cette question avait suscité une motion d’interpellation contre Azarias Ruberwa, ministre d’État en charge de la décentralisation et réformes institutionnelles soulevée par le député national Muhindo Nzangi.

Vu plusieurs réactions suscitées pat l’installation du bourgmestre de la commune de Minembwe en septembre dernier, le Chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi depuis Goma (Sud-Kivu) a promis aux élus de cette partie de la République Démocratique du Congo de vouloir surseoir ce dossier qui divise les Congolais.

election-net.com/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer