Carburant: Didier Budimbu met la main sur un gérant d’une station service faisant la rétention du produit

Le Ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu a ordonné, dimanche 10 avril, l’interpellation d’un gérant d’une station service ENGEN afin d’être entendu sur PV dans un commissariat de police pour avoir bloqué délibérément la vente du carburant à la pompe de 10 heures à 17 heures.

Il a pris cette décision à la suite d’une descente surprise faite ensemble avec l’équipe hydro Task force au niveau de la station de cette société située dans le quartier UPN, dans la commune de Ngaliema pour s’enquérir de la situation de carburant sur terrain.

“Nous avons eu plusieurs rapports qui font état que plusieurs stations font de la rétention, ils ont des produits mais ils ne veulent pas vendre pour quelle raison, nous ne savons pas. L’équipe est descendue sur terrain. Voilà le cas qu’on a trouvé ici, ils ont de l’essence mais le gérant avait tout bonnement décidé de ne pas servir prétextant qu’il y avait une panne. Mais quand on a mis une pression, lui-même devient technicien et répare la panne. Et là, il est parti au niveau du commissariat, il sera entendu sur PV. Il y aura des sanctions”, a déclaré Didier Budimbu.

Selon le ministre, cette pratique délibérée est entretenue par les responsables des stations afin de mettre le carburant à la disposition des Kadhafi pour le revendre à des prix deux fois supérieurs au prix normal.

Il a par la même occasion annoncé tenir une nouvelle réunion avec les différents responsables de la police afin de veiller sur cette situation qui pénalise plusieurs automobilistes.

depeche.cd

vous pourriez aussi aimer