Butembo/Etat de siège : le maire accusé d’avoir détourné plus de 2 millions de dollars en deux trimestres

C’est le Mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) qui pointe du doigt le maire policier de Butembo d’avoir orchestré un détournement de plus de 2.000.000 de dollars depuis l’instauration de l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri jusqu’à octobre 2021.

La LUCHA a d’abord descrit dans son communiqué des échecs de l’état de siège instauré par le président de la République pour restaurer la paix dans l’Est de la RD Congo. Dans ce document signé ce lundi 21 février 2022, ce mouvement Pro Démocratie note que la misère de la population ne fait qu’accroitre.

« Rien ne va. Au contraire, la violence venant des groupes armés négatifs et même des éléments de l’armée, s’est intensifiée, les droits des citoyens ont été de plus en plus piétinés par les éléments de l’ordre », fait remarquer ce mouvement.

Les acteurs de la LUCHA déplorent qu’au lieu que la ville bénéficie de grandes actions de développement et de paix, les « autorités locales utilisent les deniers publics à leurs propres fins ».

Dans ce rapport d’enquête, la LUCHA fait mention des dépenses orchestrées par des personnes identifiées dans le cercle de l’autorité urbaine. Ce communiqué revient également sur les recettes ainsi que des dépenses effectuées au niveau de la mairie de Butembo, ce mouvement parle de plus de 2.000.000 de dollars américains utilisés pour des fins non éclaircies.

« … Faisant la somme des écarts ou différences, nous avons 2.172.366,62 $, un montant dont l’usage reste inconnu dans la gestion de la mairie de Butembo pendant les 6 premiers mois de l’État de siège c’est-à-dire de mai à octobre 2021. Et cette dernière s’ajoute à celle que les gros poissons de la Mairie prennent pour leurs propres fins tel que démontré ci-dessus », fait remarquer la LUCHA.

Etonné de cette accusation, le maire s’est réservé de tout commentaire à ce sujet. Dans un entretien avec la presse ce même lundi en son office de travail, le Commissaire Supérieur Principal Mowa Baeki Telly Roger a mentionné n’avoir, jusque-là, reçu aucun document ni rencontré de mouvement citoyen qui lui reproche un quelconque détournement. Le maire policier de Butembo a rassuré la presse qu’il est favorable à toute sorte d’échange allant dans le sens d’encourager la bonne gestion de la chose publique. L’autorité urbaine s’est arrêtée en précisant que toutes les dépenses de la mairie sont effectuées dans le sens de contribuer au bien-être de la communauté sous son contrôle.

A ce niveau, la LUCHA parle du début d’un processus qui va s’étendre sur l’ensemble des autres entités sous état de siège. « Seuls les résultats de Butembo sont d’abord rendus publics en attendant la finalisation de traitement de ceux des autres entités concernées par cette mesure impopulaire et inefficace de l’État de siège », lit-on dans le communiqué de la LUCHA.

L’état de siège est en vigueur en Ituri et au Nord-Kivu depuis le mois de mai 2021. Depuis, le président congolais Félix Tshisekedi a décidé le remplacement des autorités civiles par des militaires et des policiers.

acturdc.com

vous pourriez aussi aimer