Bukavu : Les militants de l’UNC exigent la libération de Kamerhe

Plusieurs militants et sympathisants de Vital Kamerhe réclament la libération sans condition de leur leader. Ils ont manifesté ce samedi 23 mai 2020 dans le Quartier Funu situé dans la commune de Kadutu dans la ville de Bukavu. Routes barricadées, pneus brûlés, ces manifestants ont perturbé l’ordre public dans cette partie de la ville.

Ils avaient comme objectif, exprimer leur désaccord à l’égard de la justice Congolaise qui est manipulée à nouveau par certains acteurs politiques qui cherchent, à tout prix, à effacer leur leader Vital Kamerhe de la scène politique Congolaise. Sur leur calicot on pouvait lire « Nous exigeons la libération de notre leader Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi souvenez-vous de la campagne Électorale » .

Ces manifestants ont perturbé la circulation avant que la police congolaise n’intervienne en tirant de bal en l’air pour disperser la foule. La population n’a pas apprécié la manière avec laquelle la police a recouru au bal pour calmer la colère de ces manifestants. Le bilan de cette répression policière fait état de plusieurs personnes blessées. À Bukavu, la situation est restée tendue dans la journée de ce samedi.

Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du chef de l’État est accusé de détournement présumé de fonds de construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme d’urgence de 100jours du chef de l’État Congolais et dans l’affaire de construction de sauts de mouton.

Denise Nyogole / Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer