Attentat terroriste : Ambongo appelle à la vigilance lors de la visite papale

L’Archevêque de Kinshasa a appelé les chrétiens catholiques, mais aussi les Congolais en général, à la cohésion nationale et à la vigilance, lors du séjour du pape François à Kinshasa.

Bien que l’aspect sécuritaire soit pris en charge par les autorités du pays par le biais des forces de sécurité, Fridolin Ambongo invite les chrétiens catholiques à dénoncer auprès des forces de l’ordre tout acte ou comportement suspect dans son environnement.

Le prélat l’a dit au cours d’une réunion consacrée aux préparatifs sur l’arrivée du pape, avec les différentes structures de l’Église catholique et le caucus des députés nationaux catholiques, en l’église Saint Joseph de Matonge.

L’attaque terroriste à Kasindi est prise très au sérieux par les organisateurs. Des dispositions sécuritaires sont prises en compte pour que le séjour du pape soit une réussite sous tous les aspects. Un protocole drastique est mis en place pour gérer la masse des fidèles et invités qui vont affluer de différentes zones prévues pour la messe papale à l’aéroport de Ndolo.

Les fidèles devront s’installer deux heures avant l’arrivée du pape. Ensuite, la zone sera bouclée à partir de la 7e rue dans la commune de Limete pour la population venant de la Tshangu.

Il est même conseillé aux fidèles de participer à la veillée de prière du 31 janvier au 1er février pour occuper déjà leurs zones d’accueil avant la messe papale qui commencera à 10 heures. Dans le même registre sécuritaire, la partie nord de la commune de la Gombe sera déclarée « juridiction papale » durant tout le séjour du Saint-Père à Kinshasa, indique le Comité préparatoire de la visite du souverain pontife en République démocratique du Congo.

« La circulation à pied ou en voiture dans cet espace sera soumise à une autorisation spéciale. Cet espace juridictionnel comprendra le rayon de la Gombe englobant le Palais de la Nation, la Banque centrale du Congo, l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe (ISP), la Place des Évolués, le Centre Interdiocésain, le Grand Hôtel de Kinshasa, Fleuve Congo hôtel, les Cliniques Ngaliema et Kinoise, la Fonction publique et la Nonciature », a confirmé un officiel.

Bien évidemment, ces dispositions sécuritaires vont impacter la fluidité de la circulation routière avec un débordement certain sur le boulevard du 30 Juin et la Place Mandela (au niveau du saut-de-mouton).

Inspection des lieux

« Nous sommes rassurés que d’ici le 25 janvier, tous les travaux seront terminés. Je suis vraiment rempli de joie ; c’est un sentiment de satisfaction. Après cette visite, j’entrevois déjà comment la cérémonie va se dérouler ce jour-là », a dit Fridolin Ambongo après son inspection à Ndolo où se déroulera la messe papale le 1er février 2023.

Sur le plan spirituel, le cardinal Fridolin Ambongo a exhorté les fidèles catholiques à préparer leurs cœurs afin d’entendre le message qu’apporte le pasteur universel. « C’est d’abord un accueil dans le cœur. Nous attendons des fidèles qu’ils disposent leurs cœurs pour entendre le message que le pasteur universel viendra donner. C’est d’abord l’accueil dans le cœur qui va avec une préparation physique et matérielle », a-t-il poursuivi. Il a, en outre, demandé aux chrétiens de se sentir concernés par la visite du Saint-Père et de lui réserver un accueil chaleureux.

Toutefois, le prélat déplore le nombre insuffisant des chaises et demande aux chrétiens de bonne volonté de mettre éventuellement des chaises à disposition.

« Je vois aussi l’espace réservé et le nombre des gens qui pourront venir. J’ai un souci en ce qui concerne le nombre des chaises. Jusque-là, nous n’avons que 10.000 chaises alors que nous attendons au minimum 1 million, voire 1 million et demi de personnes. Nous sommes en train de voir, comment nous pouvons nous tourner vers nos fidèles de bonne volonté qui peuvent fournir des chaises », a expliqué le cardinal. Il a demandé aussi à certains fidèles d’accueillir généreusement dans leurs résidences des pèlerins qui vont venir assister à la messe papale./mediascongo.net