Assemblée Nationale : un délai ultime de 3 jours accordé aux confessions religieuses pour choisir le futur président de la CENI

Le président de l’Assemblée Nationale, Mboso N’kodia a accordé, le jeudi 30 septembre 2021, un délai ultime de 3 jours à la société civile et aux confessions religieuses pour choisir le futur président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Les constituants devront par voie consensuelle choisir le remplaçant de Corneille Nangaa. Dans la même vision, Mboso N’kodia a rappelé à l’opposition son obligation de déposer ses PV relatifs à la désignation de ses membres.

Pour sa part, la plateforme religieuse a, par le biais de Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), indiqué que des contacts avaient déjà été amorcé pour parvenir à un consensus. Pour Nshole, il convient de retenir son souffle en attendant que des conclusions probantes soient prises. La plateforme est entrain de tout mettre en place pour que le consensus tant attendu devienne une réalité.

«il y a des contacts qui ont commencé et on attend la suite», a-t-il dit.

Pour rappel, le tête-à-tête confessions religieuses entre elles d’une part et avec la société civile de l’autre avait eu lieu pour la dernière fois le 31 juillet 2021 mais sans beaucoup de succès. Les divegences entre l’Eglise du Christ au Congo (ECC) avec la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) sur le choix du futur président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) font tarder la poursuite des travaux dans la centrale électorale. Pour résoudre ces caprices, l’ambassadeur américain Mike Hammer s’était entretenu avec les deux parties.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer