Assemblée nationale : « les gens peuvent crier comme ils veulent, Noël Tshiani n’a pas tort…» (Gaël Busa, député national)

Les avis resteront à jamais divisés sur la proposition de loi faite par Noël Tshiani sur le verrouillage de la présidence de la République et quelques fonctions de souveraineté. Cette proposition de loi déposée le jeudi à l’assemblée nationale, portée par le député Nsingi Pululu, continue des susciter des réactions plus que jamais contradictoires parmi les congolais. Au milieu des contradictions et agitations créées par cette initiative, certains élus commencent à prendre position publiquement. Fait non-négligeable.

Le député national, Gaël Busa, a donné son point de vue sur la loi Tshiani. Il est visible partant. « Les gens peuvent crier comme ils veulent, Noël Tshiani n’a pas tort. Le Président de la République doit être un fils ou fille de ses pères. Nous soutenons la double nationalité mais à ce niveau de POSTES DE RESPONSABILITÉS, il nous faut nos propres lois. Rendez-vous à la PAJ (ndlr Commission Politique, Administration et Justice de l’assemblée nationale) », a mentionné sur Twitter Gaël Busa, celui qui fut rapporteur du bureau d’âge installé pour recevoir la pétition contre le bureau Jeanine Mabunda.

Les prochaines heures promettent d’être fumantes à l’assemblée nationale, mais aussi dans l’opinion publique. Les pro-Moise Katumbi sont vachement opposés à cette loi, alors qu’une autre frange de la population congolaise semble la soutenir.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer