Agression rwandaise : Moïse Katumbi dévoile son approche axée sur les résultats

Moïse Katumbi n’a pas besoin d’une approche axée sur les condamnations, pour mettre définitivement un terme au cycle infernal d’insécurité dans la partie orientale de la RDC -République démocratique du Congo-. Le Président de l’Ensemble pour la République n’a pas non plus besoin d’être, une fois élu, un Président de la République populiste, avec des discours empreints du sensationnel. Celui que les militants de son parti appellent affectueusement « le prochain » dit détenir une approche plutôt axée sur les résultats, histoire de juguler pour toujours la crise perpétuelle de l’insécurité, qui sevit dans l’est de la RDC depuis des décennies.

Pointé du doigt à maintes reprises comme candidat proche de Paul Kagame, au regard de ce que d’aucuns qualifient comme son indifférence face à l’agression rwandaise dans l’Est de la RDC -République démocratique du Congo-, Moïse Katumbi, candidat à l’élection présidentielle du 20 décembre 2023, a, enfin, dévoilé son approche axée sur les résultats et non sur les condamnations. 

« Moi, Président de la République, je ne vais condamner personne, mais je vais remettre l’ordre et dans six (6) mois, il n’y aura plus la guerre chez nous. Et on va respecter les militataires. Je ne serai pas un Président populiste, je serai un Président qui va trouver la solution pour la population congolaise », a lâché Moïse Katumbi, lors d’une émission diffusée sur Malaika TV, mercredi dernier, à partir de Lubumbashi.

Rappelons que l’accusation selon laquelle Moïse Katumbi jouerait le jeu de Paul Kagame dans le conflit entre la RDC et le Rwanda, repose principalement sur le fait que Katumbi n’a pas mentionné le Rwanda comme principal agresseur dans son récent discours adressé à la Nation. Certains critiques estiment que cela pose problème, et remet en question sa volonté de défendre les intérêts congolais.

/opinion-info.cd

vous pourriez aussi aimer